Les Etats-Unis exigent la participation de l’Allemagne dans la lutte contre la Russie

bundeswehr-1728x800_c-300x139Les États-Unis exige que l’armée allemande (Bundeswehr) joue un rôle plus actif sur le flanc est de l’OTAN. Ceci est sensé avoir l’effet d’effrayer militairement la Russie. Jusqu’ici, l’Allemagne a été réticente sur la question du stationnement des troupes dans cette zone. Maintenant, Washington accentue sa pression sur Angela Merkel.

La chancelière Merkel et la ministre de la Défense Ursula von der Leyen au parlement, en Décembre 2015. (Photo: AP)
Selon un rapport de der Spiegel qui cite des sources gouvernementales, les Etats-Unis appellent à un engagement allemand fort dans sa lutte contre la Russie en Europe orientale. Washington parle de la nécessité d’une «dissuasion» et demande instamment [à l’Allemagne] d’accepter une plus grande participation dans le plan de stationnement des unités de l’OTAN envoyées vers la frontière orientale et également de celles qui en reviennent.
Les États-Unis s’attendent à recevoir des troupes et du matériel militaire, principalement du Royaume-Uni et d’Allemagne, pour renforcer la présence de l’OTAN dans les Pays Baltes, la Pologne et la Roumanie. Le président américain Barack Obama l’a annoncé au Conseil national de sécurité, selon le rapport.

Les États-Unis envisagent une brigade de chars permanente à la frontière orientale de l’OTAN. (Photo: AP)
Der Spiegel est d’avis que l’exigence des États-Unis pour le stationnement des troupes met le gouvernement fédéral allemand dans une situation difficile. Jusqu’à présent, Berlin a été évasif pendant le processus de planification, en raison du fait que la Bundeswehr est déjà profondément impliquée dans le nouveau groupe de travail de l’OTAN et a étendu ses engagements à cet égard jusqu’en 2020.
L’OTAN a annoncé il y a quelques jours qu’elle continuera à s’étendre vers l’est, prétendant que la Russie se comporte de manière agressive.
Depuis le début du conflit en Ukraine, l’OTAN a progressivement renforcé sa présence dans ses pays membres de l’Est. Les États-Unis ont également annoncé qu’ils positionneront une brigade de chars permanente en Europe orientale.
Le lundi, Obama rencontrera la chancelière Angela Merkel (CDU) lors d’une réunion au sommet à Hanovre. Le président français François Hollande, le Premier ministre britannique David Cameron, et le Premier ministre italien Matteo Renzi seront également présents.
Traduction Avic – Réseau International

In the Spotlight

Boris Johnson rétablit le subventionnement d’Al-Qaïda via le CSSF

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le ministère britannique des Affaires étrangères a discrètement rétablit le subventionnement d’Adam Smith International (ASI), interrompu depuis deux mois. En décembre 2017, l’émission Panorama (BBC) avait montré qu’ASI, soutenu par le gouvernement de Sa Majesté pour former [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*