Les Etats-Unis ont recherché des « failles » pour organiser un coup d’état contre Poutine

U.S. President Barack Obama speaks during a meeting with the President's Export Council at the White House in Washington December 11, 2014. Obama expressed caution on Thursday about the possibility of the United States adding more sanctions against Russia for its incursion into Ukraine because it could cause divide Washington and Europe. Also pictured are Boeing President and Chief Executive Jim McNerney and Xerox Chairman and Chief Executive Ursula Burns. REUTERS/Kevin Lamarque (UNITED STATES - Tags: POLITICS BUSINESS)

U.S. President Barack Obama speaks during a meeting with the President's Export Council at the White House in Washington December 11, 2014. Obama expressed caution on Thursday about the possibility of the United States adding more sanctions against Russia for its incursion into Ukraine because it could cause divide Washington and Europe. Also pictured are Boeing President and Chief Executive Jim McNerney and Xerox Chairman and Chief Executive Ursula Burns. REUTERS/Kevin Lamarque (UNITED STATES - Tags: POLITICS BUSINESS)

Les États-Unis ont cherché des «failles» à l’intérieur du gouvernement russe de Poutine afin d’orchestrer un «coup d’état militaire» dans ce pays, selon un rapport d’enquête.

Citant un ancien haut fonctionnaire, le Wall Street Journal a rapporté mercredi que l’administration du président Barack Obama étudiait en 2013 « les failles du régime » et « offrait des incitations pour que les personnes haut placés abandonnent Poutine »
Des responsables du renseignement étatsuniens ont identifié des officiers qui potentiellement pourraient mener un coup d’Etat contre le gouvernement d’Poutine, ont déclaré au journal d’anciens hauts responsables étatsuniens et des fonctionnaires européens.
Selon le WSJ, à l’été 2012, les efforts de la Maison Blanche pour renverser le gouvernement Russe ont échoué et ils ont soutenu les militaires américains En Ukraine pour combattre contre les forces russes.
aussi, M. Glaziev avait déja affirmé que les Américains dépensent « 20 millions de dollars par semaine pour financer l’opposition et les rebelles, y compris pour les armer » et dénonce la tentative des Etats-Unis pour affaiblir le gouvernement russe.

http: //fr.awdnews.com

In the Spotlight

Boris Johnson rétablit le subventionnement d’Al-Qaïda via le CSSF

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le ministère britannique des Affaires étrangères a discrètement rétablit le subventionnement d’Adam Smith International (ASI), interrompu depuis deux mois. En décembre 2017, l’émission Panorama (BBC) avait montré qu’ASI, soutenu par le gouvernement de Sa Majesté pour former [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*