LES GERMES DE SATAN [Par Serigne Saliou Mbacké]

LES GERMES DE SATAN [Par Serigne Saliou Mbacké]

Cheikh Saliou Mbacké, 5ème Khalife de Serigne Touba Khadimou Rassoul (RTA)Cet important discours a été prononcé, durant les années 90, par le cinquième Khalife des mourides, Serigne Saliou Mbacké, à l’occasion d’incidents suscités par la diffusion d’enregistrements audio insultants et d’articles diffamatoires sur la sainte personne de Cheikh A. Bamba.

Ayant été informé des velléités de représailles que certains disciples mourides, profondément choqués par la teneur délibérément injurieuse et provocante des propos et récits attribués à Serigne Touba, le Khalife rappela tout le monde à l’ordre. En insistant particulièrement sur la nécessité pour tous de ne pas céder aux pièges de la division et de la discorde dont Satan s’évertue, en tout temps, de semer les graines sur le champ de l’Islam, pour affaiblir et asservir les croyants.

Pas de plus excellent rappel, à notre avis, en cette époque où les possibilités médiatiques décuplées, le vent des réseaux sociaux, attisent plus que jamais les flammes de la haine et de l’inimitié entre frères musulmans, pourtant soumis à la même destinée et aux mêmes dogmes. Ceci, étrangement, sur la base des mêmes calomnies, datant pourtant de 1979, propagées aujourd’hui à dessein sur le web, comme pour mettre en mal les différentes confréries du Sénégal dont les récents rapprochements fraternels ne semblent pas agréer certains. Puisse l’Appel de Cheikh Saliou être entendu et revisité, surtout en cette veille de Gamou marquant la Naissance de notre Modèle Commun (PSL), la Meilleure créature envoyée en Miséricorde aux créatures et dont l’ambition la plus élevée consistait, souvenons-nous en, à unir toute sa Ummah sous la bannière de l’Adoration exclusive de Dieu et de la Fraternité universelle?

*****

SERMON DE CHEIKH SALIOU MBACKE

«Dieu est le Plus Grand. Dieu est le Plus Grand. Au nom de Dieu.

J’invoque la Protection de Dieu contre Satan, le lapidé. Je la mets sous Ta Protection, ainsi que sa progéniture contre la Séduction de Satan le Lapidé. (Coran 2:36) Seigneur ! Je me mets sous ta Protection contre les tentations des démons. Ô Seigneur ! Je me mets sous Ta Protection afin qu’ils ne soient jamais présents en moi. (Coran 23:98) »

« Certes, [ô Satan] tu n’as aucun pouvoir sur Mes serviteurs. »(Coran)

« Fais de ton Seigneur ton Garant et Protecteur. »

Au Nom de Dieu, le Clément et Miséricordieux. Que la Paix et le Salut de Dieu Très-Haut soient accordés à notre Maître Muhammad, à sa Famille et à ses Compagnons.

Que la Paix, la Miséricorde et les Bénédictions de Dieu Très-Haut soient sur vous.

Je présente mes salutations et mes hommages à tous mes frères musulmans. L’objet de cette présente adresse est de transmettre mes recommandations à mes condisciples mourides et de leur clarifier ma position [sur une question d’actualité], espérant qu’ils consentiront à s’y associer avec moi.

En effet, j’ai été récemment informé de l’existence d’enregistrements audio et d’articles diffamatoires portant sur Cheikh A. Bamba. Raison pour laquelle je souhaiterais expliciter, pour tous mes condisciples mourides [dont ces propos ont suscité la colère], ma véritable attitude face à ce genre de situations. Celle-ci consiste à ne pas jamais écouter de tels propos ni à les propager. Aussi voudrais-je que vous tous me suiviez dans cette posture ; à savoir, refuser de les écouter ou de les lire, puis de ne pas les diffuser vers d’autres personnes. Je tiens vraiment à ce que tous s’en tiennent à cette attitude (?)

Par ailleurs, une caractéristique de ces contenus diffamatoire me semble mériter d’être relevée. Il a, en effet, été rapporté que ces propos remonteraient, pour certains, à plus d’une décennie et, pour d’autres, à plus de sept ans. Ces propos ayant été jusqu’ici largement ignorés par la plupart d’entre nous. Le fait [assez étrange] qu’ils soient soudainement diffusés et mis en même temps à la disposition du grand public – tout ceci en moins d’un mois – est assurément un signe que tout ceci relève d’une machination de Satan dont l’auteur de cette diffusion est un suppôt notoire. C’est pourquoi je souhaiterais que vous vous aligniez strictement à ma position et à ne pas y déroger. Car quiconque commet l’erreur de cultiver une graine semée par Satan, puis d’entretenir la plante que celle-ci a germée, n’y récoltera que des fruits néfastes, pernicieux et dénués de tout avantage.

Souvenez-vous que Satan a ourdi toutes sortes de machinations contre Serigne Touba lui-même, sans jamais y réussir. Il a également tenté de manoeuvrer contre lui, à travers ses disciples, sans jamais y parvenir (?) Satan ne baissa nullement la garde dans son combat contre le Cheikh, que ce soit durant son séjour au Djolof ou à Diourbel. Sans jamais arriver à ses fins. Nul n’assista Serigne Touba dans ce combat [à part son Seigneur] et il n’invoqua personne [si ce n’est Dieu] pour l’y aider. Il mena ce combat tout seul [et en dehors de toute sollicitation d’intervention belliqueuse de ses partisans].

Ainsi, lorsque le Cheikh fut envoyé en exil, il n’eut personne pour l’aider dans cette épreuve. Il en revint également sans être accompagné par qui que ce soit. Cela ne l’empêcha pourtant pas d’accomplir tout seul, durant ces longues années d’exil, tout ce qu’il devait y accomplir. Cela ne l’empêcha pas non plus d’y obtenir, tout seul, des faveurs à profusion. Si, après tout ceci, l’ambition de ses disciples d’aujourd’hui s’oriente vers les querelles et les batailles [physiques] en son nom, [qu’ils sachent que cela ne correspond nullement à sa propre démarche et à ses enseignements]. C’est pourquoi je souhaiterais que vos objectifs ne s’orientent point vers cette voie [sans issue]?

S’il faut absolument dépenser de l’énergie dans un « combat » au nom de Serigne Touba, dépensons-la dans la lecture de ses qasidas et dans la récitation du Coran. Consacrons cette volonté belliqueuse dans la « bataille » de l’observance de ses recommandations et celle de l’abstention envers ses interdits. Quant au Cheikh, il sait parfaitement se prendre lui-même en charge. La preuve en est que, jusqu’à nos jours, sans l’aide de personne [à part son Seigneur], nul n’a encore réussi à altérer son héritage. Si donc vous, ses disciples, attendez aujourd’hui pour suivre certaines conceptions rationnelles erronées et pour vous engager dans des disputes et querelles stériles, sachez que ce ne sera nullement avec mon consentement…

Souvenez-vous que les propos calomnieux et offensants [envers le Mouridisme] ont toujours existé [ceci, depuis sa fondation même]. Mais s’il était avéré que les réactions violentes envers les auteurs de ces attaques étaient utiles [et étaient agréées par le Cheikh], nul doute que l’on aurait vu s’y engager hardiment ses illustres disciples que sont Cheikh Ibrahima Fall, Cheikh Ibra Sarr Ndiagne, Cheikh Massamba Diop Sahm, et tous leurs autres valeureux compagnons. Pourtant, du temps de Serigne Touba, nul d’entre ces vaillants épigones ne s’est jamais aventuré dans cette voie [des représailles]. Se contentant de laisser le Cheikh lui-même régler [spirituellement] ce genre de problèmes, de sorte que rien, jusqu’à nos jours, de son patrimoine ne fut altéré.

En conséquence, je vous exhorte, chers condisciples, de concentrer vos énergies et toute votre détermination, non pas à ces vaines polémiques, mais à suivre scrupuleusement les recommandations de Serigne Touba, à la lecture fréquente du Coran (autant qu’il vous est possible de le lire) et à la récitation assidue de ses poèmes (aucune quantité de qasidas n’étant de trop). Tout ceci, sans prêter l’oreille au mal et sans le propager. Ne pas l’écouter, ni le faire écouter. Tout en laissant au Cheikh le soin de gérer lui-même ce genre de problèmes. En ce qui me concerne, je ne souscris nullement à l’idée d’accomplir en son nom une action qu’il n’a lui-même jamais recommandée dans sa vie…

Mon option personnelle consiste ainsi, sachez-le, à m’abstenir de toute dispute ou querelle au nom de Serigne Touba. Elle consiste plutôt à me consacrer résolument à exécuter ses recommandations. C’est l’attitude que je me suis toujours évertué d’observer et que je conseille à tous ceux qui consentent à m’obéir à imiter. Consacrons-nous donc entièrement au Service de Serigne Touba et à ne jamais céder aux germes du mal et de la division? »

« Il n’est nul bien dans la plupart de leurs conciliabules, sauf si l’un d’entre eux recommande la charité, une bonne action ou une conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, recherchant l’agrément de Dieu, à celui-là Nous donnerons bientôt une énorme rétribution. » (Coran 4:114)

[Retranscription originale wolof : S. Sëriñ Mbàkke Je? – Traduction française : Aziz Mbacke Majalis]

In the Spotlight

TOUBA: 300 DEPOTS CLANDESTINS DE MEDICAMENTS

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

La ville de Touba abrite à elle seule plus de 300 dépôts clandestins de faux médicaments, contre une quarantaine de d’officines de pharmacie. La révélation a été faite, sur la Rfm, par le président de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*