Les nombreux témoins cités par la défense dans le cadre du procès de Karim Wade et Cie ne vont plus être entendus.

7476096-11523420La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a rejeté la demande formulée à cet effet et par la défense et même par les conseils de l’Etat.

La Cour a motivé sa décision, selon EnQuête, par le fait que ces témoins cités ne se soient jamais présentés à la barre pour être identifiés.

Outre les 92 témoins cités par la CREI, la défense avait décidé de faire témoigner d’autres personnes comme la Première Dame, Marième Faye Sall, l’ex-Premier ministre, Idrissa Seck, et même Me Abdoulaye Wade entre autres…

Alors qu’il jurait qu’il ne faisait l’objet d’aucun mandat d’arrêt, Kéba Keindé a, via ses conseils, introduit une requête aux fins de… levée d’un mandat d’arrêt international auprès du Doyen des juges. Le magistrat instructeur l’a déclaré purement et simplement irrecevable. Mais, les conseils de l’homme d’affaires, visé dans le cadre de l’affaire Sudatel, ont fait appel devant la Chambre d’accusation de la Cour d’appel.

Bien qu’il continue de narguer la justice sénégalaise, l’homme d’affaires Kéba Keindé, retranché depuis à Dubaï, manœuvre pour faire annuler le mandat d’arrêt lancé contre lui dans le cadre de l’affaire dite des présumés pots-de-vin qu’auraient versés l’opérateur de téléphonie Sudatel. Selon nos informations, ses conseils avaient saisi le Doyen des juges d’une requête pour demander l’annulation du mandat d’arrêt au motif qu’il serait irrégulier.

Mais, le juge du Premier Cabinet a déclaré la requête irrecevable. Ce qui n’a pas découragé les conseils de Kéba Keindé qui ont attaqué la décision du magistrat devant la Chambre d’accusation de la Cour d’appel. Une démarche qui est somme toute bizarre puisque, malgré la réalités des faits, Kéba Keindé continuait de jurer sur tous les toits qu’il ne fait pas l’objet d’un mandat d’arrêt .

Dans tous les cas, beaucoup d’observateurs avisés s’interrogent sur le comportement des autorités dubaïotes. En effet, Kéba Keindé, loin de se cacher, n’hésite d’ailleurs pas à s’afficher physiquement lors de rencontres où les plus hautes autorités du Sénégal sont présentes. C’est le cas, dernièrement, lors du séjour du Président Macky Sall à Dubaï.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*