LES PIQUES DE L'AS DE CE MERCREDI – Le permanent de Rewmi écroué

A la Une de l'ASLe permanent de Rewmi écroué
Le secrétaire permanent de Rewmi n’a pas échappé au glaive du juge d’instruction. Le Doyen des juges Samba Sall lui a décerné un mandat de dépôt à la suite des réquisitions du parquet.

Ainsi, Samba Thioub est poursuivi pour association de malfaiteurs, trafic international de drogue, last but not least, pour le délit douanier d’importation frauduleuse de produits prohibés. Samba Thioub a été interpellé pour avoir reçu un colis de 21 kilogrammes de khat en provenance d’Ethiopie pour les Etas Unis, destiné à son frère Modou Thioub. Un coup dur pour le jeune responsable de Rewmi qui risque de voir son séjour carcéral se prolonger, compte tenu de possibles excroissances politiques.

Me Baba Diop saisit la Chambre d’accusation
Restons avec Samba Thioub pour dire que son avocat Me Baba Diop semble avoir trouvé la parade ou la recette miracle pour le tirer d’affaire. La robe noire entend immédiatement demander l’annulation de la procédure auprès de la Chambre d’accusation pour absence de base légale. D’après Me Baba Diop, le produit qui vaut à son client ses déboires ne fait pas partie des substances prohibées contenues dans le code sénégalais des drogues en ce sens que le produit n’est pas considéré comme de la drogue en Ethiopie et au Yémen. Mieux, selon Baba Diop, il y a une jurisprudence au Sénégal où des personnes arrêtées avec du khat ont été libérées par la Chambre d’accusation qui avait estimé que le khat n’est pas considéré comme de la drogue au Sénégal.

Idy convoque le secrétariat national élargi
Rewmi, qui a entamé son offensive contre le régime, va réunir aujourd’hui son Secrétariat national élargi. Idrissa Seck et ses poulains vont se décider par rapport à la conduite à tenir lors du référendum du 20 mars prochain, mais aussi statuer sur le sort de Samba Thioub que de nombreuses personnes considèrent comme une victime de son appartenance au Rewmi.

Critiques contre Oumar Sarr
La dernière réunion du Comité directeur du Pds a été mouvementée. Le coordonnateur national du Pds Oumar Sarr a fait l’objet de vives critiques, simplement parce que certains libéraux voulaient que le Pds expriment sa position hic et nunc par rapport au référendum. Ce dont Oumar Sarr ne voulait pas entendre parler. Le maire de Dagana tenait à ce que le Pds se concerte avec ses alliés pour adopter une position commune. Aujourd’hui, les libéraux vont se retrouver à nouveau en Comité directeur pour dire de manière solennelle s’il faut boycotter le référendum ou s’il faut voter Non. Historiquement, le Pds étant opposé à la politique de la chaise vide, tout porte à croire que les libéraux vont voter Non au référendum. 

Les enseignants de l’Apr, Idy et le referendum
Le Réseau des enseignants de l’Apr de la commune de Thiès, s’est prononcé sur le référendum qui agite les chaumières. Pour le coordonnateur Salif Dia dit Por, «ce sont des pseudo opposants, confinés sur la touche par le peuple souverain, qui racontent des contrevérités, parce qu’ils sont pressés d’aller aux élections, rêvant d’arracher le fauteuil présidentiel. Ce fauteuil n’est pas fait pour eux et puis comment quelqu’un qui aspire diriger un Etat, peut-il pousser l’actuel locataire à piétiner une décision constitutionnelle », s’est-il interrogé. En tout cas, dit-il, le Réseau des enseignants de la commune a déjà engagé la bataille du Oui, à travers une campagne dénommée «chaque membre 10 maisons par jour». Parlant d’Idrissa Seck, Salif Dia déclare qu’il n’a pas droit à la parole, car les Thiessois lui donnent tout depuis 10 ans et il ne daigne même pas poser les pieds dans un quartier, en dehors des périodes de campagne. 

Marée humaine à Louga
Après Dakar où il a appelé les femmes à voter massivement en faveur du Oui le 20 mars prochain, le ministre de la Micro Finance était hier dans son fief à Louga. Porté en triomphe par ses militants, Moustapha Diop a battu le rappel des troupes. Il a réuni autour de lui les maires du département, les différents coordonnateurs de l’Apr, mais aussi les responsables des mouvements de soutien. Objectif : faire en sorte que Louga donne à Macky Sall son plus gros score au soir du référendum. Pour ce faire, il a demandé aux responsables d’occuper le terrain pour expliquer aux populations l’importance des réformes engagées par le chef de l’Etat. L’édile de la capitale du Ndiambour a bouclé la boucle par un bain de foule dans les artères de la ville de Louga.

Il retrouve un bébé jeté au pas de sa porte
P. B, un père de famille domicilié au quartier Médina Fall à Thiès, n’oubliera pas de sitôt sa matinée du vendredi dernier. En effet au réveil, dès qu’il a ouvert la porte de sa chambre, il est tombé sur un bébé, dont le corps était encore couvert de traces de sang. Grande a été sa surprise et il a aussitôt informé la police qui est descendue sur les lieux. Le bébé était vivant et selon nos sources, il est actuellement gardé au poste de santé de Nguinth. La police a ouvert une enquête, mais la maman du nouveau- né n’a toujours pas fait signe de vie

Mbaye Guèye Ndiaye «Petit La» assigné en justice
Le célèbre batteur de tam-tam Mbaye Guèye Ndiaye alias «Petit La» a été aperçu hier au palais de justice de Lat Dior. L’ex-époux de Fatou Guéwel Diouf a été attrait devant la justice par sa belle-fille du nom de F.Nd. La plaignante l’accuse de mariage par procuration. Et le dossier est géré par le juge du 8ème cabinet du Tribunal d’instance Hors classe de Dakar. Câblé par nos capteurs, le mis en cause affirme qu’il a failli tomber des nues lorsqu’il a reçu l’assignation de sa belle fille F.Nd. A l’en croire, il est allé à Gagué Chérif, village situé près de Passy sur la transgambienne pour demander la main de la fille au nom de son neveu qui vit au Gabon. Alors que le mari s’apprête à venir au Sénégal pour consommer le mariage dans lequel il a dépensé plus de 2 millions Fcfa, la fille a voulu divorcer. 

Le clerc Seck Sèye poursuivi pour 90.000 FCFA
Depuis 1976, le clerc Seck Sèye sert loyalement dans le cabinet de Mes Amadou René Ndiaye et Pape Coumba Ndiaye. Jamais des impairs n’ont été notés dans ses servitudes, ce qui lui a valu la confiance de ses patrons. Vendredi dernier, les éléments de la section de recherches de la gendarmerie l’ont déféré au parquet pour usurpation de fonction et escroquerie. Hier, une kyrielle d’avocats s’est bousculée devant la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar pour défendre Seck Sèye connu, selon les robes noires, pour sa probité morale et son amour du travail bien fait. 

Le clerc Seck Sèye poursuivi pour 90.000 FCFA (bis)
Ses déboires sont partis de la dame Honorine Sagna qui a sollicité les conseils de Me Amadou René Ndiaye. Alité, l’avocat a demandé à son clerc de s’occuper de la dame concernant l’ouverture d’un dossier pour son enfant qui a maille à partir avec la justice et un papier d’administration légale, le tout pour la somme de 90.000 FCFA. Le dossier ouvert, la demande du papier d’administration légale a été formulée. Mais puisque la dame était pressée et voulait recevoir le document qui pouvait faire un long circuit, elle a cru qu’elle a été grugée par le clerc. Après les débats d’audience, Seck Sèye a été purement et simplement relaxé. D’autant que l’argent a été intégralement remboursé.

Selbé Ndom condamnée pour injures
L’affaire de la voyante Selbé Ndom contre le promoteur de lutte Aziz Ndiaye a été vidée hier par le tribunal de Dakar. Poursuivie pour diffamation et injures publiques, la voyante a été relaxée pour le premier chef d’accusation. Mais Sélbé Ndom devra payer 100.000 FCFA pour injures au promoteur de lutte. Une somme qu’elle devra verser au Trésor public. Le promoteur la poursuivait pour injures et diffamation lors d’une émission télévisée à laquelle la voyante était invitée. Après plaidoirie au mois de janvier, c’est hier que l’affaire a été délibérée. Pour rappel, le promoteur n’avait pas assisté aux plaidoiries et n’avait réclamé aucun sou à la voyante. Ainsi prend fin le feuilleton Aziz-Sélbé.

Aliou Sall – Birahim Seck
Apres avoir adressé une sommation interpellative à Birahim Seck du Forum Civil qui avait relévé “des liens suspects” entre la compagnie Timis Corporation et la Banque de Dakar (Bdk), Aliou Sall a refusé d’accéder à la requête des journalistes qui l’interpellaient sur cette affaire. «Je suis désolé, je ne pourrais pas apporter une réponse à cette question qui n’est pas à l’ordre du jour», a sèchement répliqué le maire de Guédiawaye lors de la conférence de presse des responsables de Benno Bokk Yakaar de sa localité. Cette affaire a été soulevée récemment par le responsable du Forum Civil qui soupçonne de possibles opérations de blanchiment d’argent en lien avec la découverte au Sénégal de gisements de gaz et de pétrole et la Banque de Dakar dont Aliou Sall est administrateur. 

48 heures de journées sans tickets à l’Ugb
A l’Uuniversité Gaston Berger (Ugb) de Saint Louis, la situation reste toujours tendue. Les étudiants qui continuent de ruminer leur courroux ont décidé de se restaurer et de s’en aller. On mange et on s’en va. C’est un mot d’ordre donné par la Commission sociale qui a décrété 48 heures de journées sans tickets. Cette décision a été prise pour dénoncer «la lenteur des travaux des modules». Et selon le Sg de la COM-SOC Alpha Mamadou Sall, les motifs de ce mot d’ordre sont : la lenteur des travaux d’installation des modules devant abriter quelques nouveaux bacheliers, le défaut d’approvisionnement de la quincaillerie, le manque criant de médicaments dans la pharmacie. Cette situation constitue une réelle perte pour les  repreneurs. 

Le Dg de l’Anam s’engage pour le triomphe du Oui
La campagne pour le triomphe du Oui au soir du 20 Mars est bien lancée au sein de l’Alliance pour la République où les différents responsables multiplient les descentes. Hier, c’est le responsable du quartier de Pikine (Saint-Louis) Yérim Thioub par ailleurs Dg de l’Anam et coordonnateur du mouvement Action Sénégal qui a battu hier le rappel des troupes pour sensibiliser les militants sur l’importance du référendum. Le responsable républicain entend mener une vaste campagne à travers les différentes concessions de Pikine, son fief mais aussi le reste de la ville et du département de Saint Louis en compagnie du comité de pilotage qui sera mis sur pied afin d’avoir un Oui massif. 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*