LES RACISTES CÉLÈBRES QUE LES NOIRS ADULENT ENCORE … ROUSSEAU – MAUPASSANT – DARWIN – CUVIER – RENAN

ROUSSEAU - MAUPASSANT - DARWIN - CUVIER - RENAN 10421378_1408059589489112_8565227488816542002_n 10888549_1408059609489110_8730945077197194673_n 10953961_1408059599489111_7809608828639090722_n 10974346_1408059689489102_9103673294836443927_oL’antiracisme est un leurre, une blague, une manipulation idéologique pour amadouer les crédules. Il n y a pas plus paternalistes, colonialistes, racistes et arrogants que les personnes qui vantent cette idéologie. Ils se référent toujours aux écrits de voltaire, Montesquieu, Gandhi ou autres. Problème, tous ces personnages étaient racistes. En réalité, leur anti racisme supposé ne concernait pas les noirs. Comment une civilisation qui s’est construit culturellement sur des idées racistes et colonialistes peut venir dénoncer quelque-chose qu’elle a théorisé et instauré en exterminant des peuples entiers ?

En France, les philosophes racistes sont célébrés et très bien appréciés. Leurs idéaux, philosophies et lois racistes leur ont permis de fonder la Banque de France, grâce notamment aux 4 siècles d’esclavage des africains déportés aux Amériques et aux 2 siècles de colonisation qui ont suivi.

Encore aujourd’hui, comme ils ne peuvent pas dénoncer quelque-chose qu’ils font en permanence et dont ils s’enrichissent par la même occasion, ils inventent des prétextes pour haïr les minorités qu’ils exploitent. Que ce soit à Gauche ou à Droite, les politiciens français sont tous racistes et hypocrites.

N’oubliez pas qu’ils se réclament tous des philosophes des Lumières. Des philosophes qui ont légitimé l’esclavage et instauré le colonialisme en théorisant la hiérarchisation des races bien avant Hitler. Parmi eux on retrouve Gobineau, Lapourge, Renan, Galton, Voltaire, Montesquieu ….. Et la liste est longue, très longue.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Voici une petite brochette de philosophe français, que les écoles francophones aiment donner à étudier aux enfants noirs, et bien sur sans jamais dévoiler le côté sombre de leurs écrits. Les extraits ci-dessous, reflètent clairement et sans ambigüité la pensée profonde de l’homme blanc sur sa vision de l’homme noir. L’esclavage et la colonisation par le passé furent justifiés de manière hypocrite par un devoir de « sauver l’âme » et de « mission civilisatrice » pour les « sauvages africains ». Bien qu’ils soient tous racistes du premier au dernier, certains noirs arrivent quand même à leurs trouver des circonstances atténuantes en invoquant ce sacro-saint contexte d’époque. Époque rappelons le, ou l’homme noir n’était qu’un bien meuble (code noir). C’est d’ailleurs grâce à leur idées que l’Europe s’est enrichit après avoir exterminer les amérindiens et les aborigènes, et asservit les africains. Mais qu’en est-il alors du contexte d’aujourd’hui ? Pourquoi en 2015 trouve-t-on encore aux Antilles et en Afrique de nombreuses rues, écoles et places publiques qui portent le nom de ces négriers ? Comment peut-on accepter d’envoyer ses enfants s’instruire au sein d’établissements portant des noms d’auteurs qui clairement méprisé nos ancêtres ? Pourquoi parallèlement à ça, ne trouve-t-on jamais en France de rues, écoles ou places publiques portant des noms de Vichystes, d’anciens nazis, de suprématistes noirs ou de racistes anti blancs ?

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
VIDÉO :
LE RACISME DES LUMIÈRES
https://www.youtube.com/watch?v=1GQ1F3wpfTg
● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

ROUSSEAU

Quand Rousseau disserte sur les inégalités et la violence sociale, il ne pense qu’aux Européens, pas un mot pour le Noir ferré aux Antilles. Silence aussi sur l’esclavage et le Code noir, alors que le philosophe n’a pas été tendre, dans son Contrat social. En fait, pour lui, le Noir n’est pas un homme et n’a pas d’âme. D’un côté, le philosophe affirme que la couleur de peau n’est pas un critère pertinent pour juger l’humanité. Mais dit par ailleurs que les habitants de l’Afrique sont « aussi singuliers par leur caractère que par leur couleur ».

Et hop, voilà comment un soit disant anti raciste révèle sans ambigüité sa vision de l’homme le Noir. Il a pourtant écrit un chapitre entier du Contrat social sur l’esclavage. Mais il n’y est question que d’hommes. Pas des nègres.
Peut-être ce silence est-il encore plus inquiétant que les sarcasmes racistes et décomplexés de Voltaire. En revanche, nous avons un témoignage sur l’humour de Rousseau. Ce témoignage vient d’un contemporain, Mercier, qui, dès 1771 prévoyait avec jubilation l’abolition de l’esclavage pour L’an 2440.

Voici la scène que rapporte Mercier, dans ses Tableaux de Paris:

—« Un jour, j’accompagnais Jean-Jacques Rousseau le long des quais: il vit un nègre qui portait un sac de charbon; il se prit à rire, et me dit:
Cet homme est bien à sa place, et il n’aura pas la peine de se débarbouiller;
Il est à sa place; oh! Si les autres y étaient aussi bien que lui!
Et je le vis rire encore, et suivre de l’œil le nègre charbonnier. »
Louis-Sébastien Mercier (1740-1814) Le tableau de Paris.

Rousseau n’a pas eu la moindre compassion pour l’homme qui portait un fardeau. Il n’a vu qu’un animal nègre qui se débarbouiller le soir comme les bougnats ordinaires.
Pour Rousseau, les esclaves nègres , étaient « bien à leur place ».

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
VIDÉO :
DÉCONSTRUCTION DES REPRÉSENTATIONS COLONIALES
http://www.youtube.com/watch?v=sZ29ossq7jM
● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

CITATION DES AUTRES AUTEURS

GUY DE MAUPASSANT
—« En Afrique les filles foisonnent, mais elles sont toutes aussi malfaisantes et pourries que le liquide fangeux des puits sahariens »
Guy de Maupassant

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
CHARLES DARWIN

—« Ces malheureux sauvages ont la taille rabougrie, le visage hideux, couvert de peinture blanche, la peau sale et graisseuse, les cheveux mêlés, la voix discordante et les gestes violents. Quand on voit ces hommes, c’est à peine si l’on peut croire que ce soient des créatures humaines … On se demande souvent quelles jouissances peut procurer la vie à quelques-uns des animaux inférieur ; on pourrait se faire la même question, et avec beaucoup plus de raison, relativement à ces sauvages. »
Charles Darwin (Voyage d’un naturaliste autour du monde, 1831 à 1836).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

GEORGES CUVIER
—« La race nègre est confinée au midi de l’Atlas, son teint est noir, ses cheveux crépus, son crâne comprimé et son nez écrasé ; son museau saillant et ses grosses lèvres la rapprochent manifestement des singes : les peuplades qui la composent sont toujours restées barbares (…) la plus dégradée des races humaines, dont les formes s’approchent le plus de la brute, et dont l’intelligence ne s’est élevée nulle part au point d’arriver à un gouvernement régulier. »
Georges Cuvier (1769-1832, zoologiste, Recherches sur les ossements fossiles)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ERNEST RENAN
—« La colonisation en grand est une nécessité politique tout à fait de premier ordre… La conquête d’un pays de race inférieure par une race supérieure n’a rien de choquant … »
Ernest Renan (La réforme intellectuelle et morale)

—« La nature a fait une race d’ouvrier, c’est la race chinoise (…) une race de travailleur de la terre, c’est le nègre (…) une race de maîtres et de soldats, c’est la race européenne. »
Ernest Renan (le Discours sur la nation).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

CHARLES RICHET
—« Nous créerons parmi les races qui peuplent la Terre, une véritable aristocratie, celle des blancs, non mélangés avec les détestables éléments ethniques que l’Asie et l’Afrique introduisent parmi nous ».

—« Après l’élimination des races inférieures, le premier pas dans la voie de la sélection, c’est l’élimination des anormaux … On va me traiter de monstre parce que je préfère les enfants sains aux enfants tarés … Ce qui fait l’homme c’est l’intelligence. Une masse de chair humaine, sans intelligence, ce n’est rien … »
Charles Richet (1850-1935, Prix Nobel de médecine et physiologie 1913, Sélection humaine 1919)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

GEORGES VACHER DE LAPOUGE
—« Au point de vue sélectionniste, je regarderais comme fâcheux le très grand développement numérique des éléments Jaunes et Noirs qui seraient d’une élimination difficile. Si toutefois la société future s’organise sur une base dualiste, avec une classe dolicho-blonde dirigeante et une classe de race inférieure confinée dans la main-d’œuvre la plus grossière, il est possible que ce dernier rôle incombe à des éléments Jaunes et Noirs. (…) Il ne faut pas oublier que l’esclavage n’a rien de plus anormal que la domestication du cheval ou du bœuf. »
Georges Vacher de Lapouge (1854-1946, entomologiste et anthropologue, père de l’aryanisme, il fut l’auteur de L’Aryen et son rôle social, éléments fondateurs de l’antisémitisme nazi)

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
VIDÉOS :

ODILE TOBNER, DU RACISME FRANÇAIS
http://www.dailymotion.com/…/x7glt5_odile-tobner-du-racisme…

CONFÉRENCE D’ODILE TOBNER
http://video.bm-lyon.fr/07_11_08_tobner/07_11_08_tobner.rmvb

LES LUMIÈRES CONTRE L’HOMME
https://www.youtube.com/watch?v=ukf85PQp9Ts
● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

JOSEPH ARTHUR DE GOBINEAU
—« Il me semble voir un Bambara assistant à l’exécution d’un des airs qui lui plaisent. Son visage s’enflamme, ses yeux brillent. Il rit, et sa large bouche montre, étincelante au milieu de sa face ténébreuse, ses dents blanches et aiguës. La jouissance vient … Des sons inarticulés font effort pour sortir de sa gorge, que comprime la passion ; de grosses larmes roulent sur ses joues proéminentes ; encore un moment, il va crier : la musique cesse, il est accablé de fatigue… Le nègre possède au plus haut degré la faculté sensuelle sans laquelle il n’y a pas d’art possible ; et, d’autre part, l’absence des aptitudes intellectuelles le rend complètement impropre à la culture de l’art, même l’appréciation de ce que cette noble application de l’intelligence des humains peut produire d’élevé. Pour mettre ses facultés en valeurs, il faut qu’il s’allie avec une race différemment douée… »
Joseph Arthur de Gobineau
(1816-1882, diplomate et écrivain, Essai sur l’inégalité des races humaines).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
ALBERT SCHWEITZER
—« L’Européen ne saura jamais à quel point est effroyable la vie de ces malheureux qui passent leur temps dans la crainte des sortilèges dirigés contre eux. Seuls, ceux qui ont vu cette misère de près comprennent que c’est un devoir d’humanité d’enseigner aux peuples primitifs une autre conception du monde et de la vie, pour les délivrer de ces croyances funestes (…) Quant à l’effort intellectuel que représentent les conquêtes techniques, l’indigène n’est pas capable de l’évaluer. Mais quand il a affaire à un Blanc, il sent avec une intuition infaillible si celui-ci est une personnalité, une personnalité morale (…) le primitif ne connaît que des jugements de valeurs élémentaires (…) quand il rencontre la bonté unie à la justice et à la véracité, la dignité intérieure derrière la dignité extérieure, il s’incline et reconnaît son maître. »
Albert Schweitzer (1875-1965, théologien, philosophe, musicien et médecin missionnaire au Gabon, prix Nobel 1952 de la Paix, in À l’orée de la forêt vierge).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
KONRAD LORENZ
—« Il faudrait pour la préservation de la race, être attentif à une élimination des êtres moralement inférieurs encore plus sévère qu’elle ne l’est aujourd’hui … nous devons, et nous en avons le droit, nous fier aux meilleurs d’entre nous et les charger de faire la sélection qui déterminera la prospérité ou l’anéantissement de notre peuple. »
Konrad Lorenz (1903-1989, biologiste et philosophe, ancien sympathisant nazi devenu militant écologiste, prix Nobel 1973 de physiologie pour ses recherches sur le comportement animal).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

WILLIAM SHOCKLEY
William Shockley (1919-1989, physicien, prix Nobel 1956 de Physique, co-inventeur du transistor) demanda à l’Académie des Sciences américaines :
—« que des recherches soient entreprises pour déterminer l’influence de la forte natalité des Noirs sur la qualité de la population américaine et propose de stériliser ceux qui ont un QI inférieur à 100 ».
Il fut l’auteur d’une proposition de loi destinée à octroyer une prime financière à toutes les femmes noires qui accepteraient de se faire stériliser.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Sources:
http://blogs.mediapart.fr/…/franceafriquefrancafrique-negro…
http://mongobeti.arts.uwa.edu.au/…/pnpa53…/pnpa53_54_07.html
http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-13219.html
http://www.respectmag.com/la-face-sombre-des-lumières
http://politicus.afrikblog.com/archiv…/…/05/30/21264828.html
http://www.anthropologieenligne.com/pages/20.2.html

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Kem Infos / Kem Mfoo

Page facebook (suspendue):
https://www.facebook.com/profile.php?id=100006739097331
Page de secours 1:
https://www.facebook.com/profile.php?id=100008552529166
Page de secours 2:
http://www.one-africa.com/profile/KemInfos

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*