LES SUMÉRIENS, HABITANTS DE LA MÉSOPOTAMIE, ÉTAIENT NOIRS

LES SUMÉRIENS, HABITANTS DE LA MÉSOPOTAMIE, ÉTAIENT NOIRS

581543_459167077467439_1716085835_nSelon les écrits Bibliques, Nemrod fils de Koush (Ethiopie et Soudan) est le fondateur de Sumer. C’est à ce peuple noir que l’on doit le développement et la naissance de cette civilisation car c’est leur savoir qui fit prendre son essor à Sumer. Les faits se confirment à travers les palettes Sumériennes, en effet sur ces dernières on découvre que les Sumériens se nommaient eux mêmes les « Têtes Noires » et se définissaient comme des Koushites provenant des abords du Nil pour s’installer en Asie.

Les fondateurs de la première civilisation mésopotamienne étaient noirs Sumériens. La Mésopotamie est la terre biblique de Schinear (Sumer). Les Sumériens ne laisse aucun doute à la façon dont ils se considéraient. Les Sumériens s’appelaient eux-mêmes sag-gig-ga, les personnes à tête noire.
Pour déchiffrer les écritures cunéiformes sumérienne, Sir Henry Rawlinson a utilisé une langue d’Ethiopie :l’afaan oromo ou oromiffa (Galla) car il savait que les sumériens venaient d’Ethiopie.
Henry Rawlinson a utilisé le livre de la Genèse a afin de trouver l’identité de la Mésopotamie. Il a précisé que les premiers habitants de Babylone étaient représentés par le le Nom de Nimrod  et étaient représentés par la famille de Cham: Koushites, Egyptiens, etc Ce nom vient de la popularité parmi ces gens de la chasse au léopard (Nimri).

Les Sumériens et Elamites,  , comme les fondateurs de la civilisation de l’Indus, sont venus d’Afrique. C’est pourquoi les langues élamites et sumériens sont étroitement liés aux langues africaines et dravidiennes.

Le Koushites, venus d’Orient Afrique à l’Asie ont continué à s’appeler Koushites. Cela est particulièrement évident dans les noms de lieux et les noms des dieux. Les Kassites, les dirigeants principaux de l’Iran occupe la partie centrale du Zagros. Le dieu kassite a été appelé Kashshu, qui était aussi le nom du peuple. Le K-S-H, élément de nom se retrouve aussi dans l’Inde. Par exemple Kishkinthai, était le nom donné à un ancien royaume dravidienne en Inde du Sud. En outre, il convient de rappeler que les rois de Sumer, ont été souvent désigné comme le «rois de Kush ».

La tribu Koushite majeur en Asie centrale a été appelé Kushana.

La colonie Koushite le plus important en Iran était en Elam . Les Élamites appelaient leur pays KHATAM ou KHALTAM (Ka-taam). La capitale de Khaltam que nous appelons Suse, fut appelé KHUZ (Ka-u-uz) par les Aryens, NIME (Ni-mai) par le peuple de Sumer, et Kushshi (Cush-elle) par le Elamites. Sur les inscriptions akkadiens les Elamites étaient appelés GIZ-BAM (la terre de l’arc) tout comme Ta-Seti, (terre de l’arc), l’ancien nom de la Nubie.
L’étude des Sumériens, Akkadiens, Assyriens et les Elamites a commencé avec le déchiffrement de l’écriture cunéiforme par Henry Rawlinson (1851). Henry Rawlinson (1810-1895) a passé l’essentiel de sa carrière dans l’Orient. Cela semble lui avoir donné un esprit ouvert en ce qui concerne l’histoire. Il a reconnu le modèle antique de l’histoire, l’idée que la civilisation a été fondée par le peuple Koushites ou hamitique de la Bible.

Rawlinson a été surpris au cours de ses recherches pour découvrir que les fondateurs de la civilisation mésopotamienne était d’origine Koushite.

Un grand défenseur de Rawlinson, Edward Hincks (1792-1866). Hincks a poursuivi les travaux de Rawlinson.

Oppert a précisé que les fondateurs de la civilisation en Mésopotamie s’appelaient eux-mêmes Ki-en-gi «terre des seigneurs véritables» (Kang, Tr. « Prédécesseurs, Pra-pères», plus tard aussi Kangars).

Albert Terrien de LaCouperie (1845-1894). Né en France, de LaCouperie était un linguiste bien connu. Il a clairement indiqué que les Sumériens, Akkadiens et même les Assyriens qui se disaient Salmat kakkadi «peuple noir à tête », étaient tous des Noirs d’origine Koushite. De plus le monument de Behistun a clairement indiqué que les Elamites étaient également noirs.

Source:  Myth or Science de Dr Clyde Winters

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*