Les vidéos sur les prétendues «atrocités à Alep» filmées par les terroristes

Les scènes de prétendues «atrocités à Alep-Est», qui ont bouleversé la communauté internationale, ont été filmées par les terroristes.

Des équipes de tournage spéciales des terroristes ont filmé les vidéos dénonçant les prétendus « bombardements russes », « exécutions » et autres « atrocités » à Alep, a annoncé mardi le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

 Selon le général Konachenkov, il s’est avéré qu’il n’y avait pas « de combattants d’opposition », ni « d’organisations humanitaires » ou « défenseurs des droits de l’homme » à Alep-Est, c’était le secteur où les djihadistes semaient la mort et la terreur.

Le général russe a également démenti les informations selon lesquelles environ 250 000 civils resteraient toujours encerclés à Alep.

« Tous les appels dramatiques à protéger “les 250 000 civils encerclés à Alep”, qui ont été émis par certains représentants des autorités britanniques et leurs collègues français, ne sont que des propos russophobes », a ajouté le responsable.

Le général a rappelé que les terroristes avaient retenu près de 100 000 habitants d’Alep pour les utiliser comme boucliers humains. Mais ces civils ont quitté la partie orientale d’Alep à la première occasion venue. Ils ont reçu une aide humanitaire dans les quartiers contrôlés par l’armée gouvernementale.

Qui plus est, « nos collègues occidentaux et les organisations internationales ont laissé sans réponse les appels de Moscou à envoyer l’aide humanitaire qu’ils avaient promise aux civils ayant échappé aux terroristes à Alep », a rappelé M. Konachenkov.

À la place d’aide, les Syriens n’ont eu pour seule réponse que le silence ou les déclarations sur les « menaces de sécurité ».

« Or personne à Londres, à Paris, à Berlin ou à Washington n’a jusqu’ici jamais craint d’envoyer l’aide dans les quartiers est d’Alep alors qu’ils étaient contrôlés par les terroristes », a rappelé le général.

Le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu, Vitali Tchourkine, a annoncé mardi, lors d’une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité, que le gouvernement syrien avait repris le contrôle d’Alep-Est et que les actions militaires y étaient terminées.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*