Leur marche dispersée, les opposants à l’heure de l’évaluation

wattu-senegal-abdoul-mbaye-idrissa-seck-decroixLeur marche dispersée, les opposants à l’heure de l’évaluation

Après leur marche avortée, les leaders du Front pour la défense du Sénégal (FDS) ont procédé à une première évaluation. Au siège du Grand parti (GP) où ils se sont retrouvés après la manifestation, Malick GACKOU et ses camarades renseignent de leur volonté de ne pas baisser les armes. Déplorant la répression policière qui leur a été opposée, les frontistes promettent  de ne pas se laisser faire.

«On va très prochainement se retrouver pour faire l’évaluation de la manifestation et pour voir quelle mesure prendre», indique Idrissa Seck, leader de Rewmi. Embouchant la même trompette, le leader du parti PASTEF trouve que leur manifestation du vendredi dernier, malgré la répression, leur a premier de lancer un message aux gouvernants. 

«PASTEF félicite tous les patriotes pour cette mobilisation exceptionnelle qui n’était que le premier jalon vers la reprise de la citoyenneté active. La Lutte continue», soutient Ousmane SONKO. Dans la même lancée,  le coordonnateur du FDS déclare que : 

«Le Front Mànkoo Wattu Senegaal réaffirme sa volonté inébranlable de faire face à la dictature rampante dans notre pays. Cette unité sans faille et cette détermination dans la résistance portée notamment par la jeunesse et les femmes montrent à suffisance que rien ne sera plus comme avant», explique Malick GACKOU.

La Conférence des leaders dudit Front, qui se réunit ce lundi à 16 heures au siège du GP à 16 heures, va procéder à une évaluation plus exhaustive de la manifestation promet de remettre ça.

WALFnet

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*