‘’L'ex-entraîneur du Sénégal, Bruno Metsu, est mort’’, titre ainsi le site du quotidien Le Monde

Bruno Metsu, ancien joueur reconverti en sélectionneurDans les médias français, le nom de Metsu est indissociable du Sénégal. Le Sénégal est indissociable du nom de Bruno Metsu dans les médias français qui rendent hommage à l’ancien entraineur des Lions décédé mardi des suites d’une maladie, insistant sur la glorieuse épopée sénégalaise au Mondial de 2002 qui a sorti Metsu de ‘’l’anonymat’’.

‘’L’ex-entraîneur du Sénégal, Bruno Metsu, est mort’’, titre ainsi le site du quotidien Le Monde.

‘’Cet ancien milieu de terrain qui avait joué à Dunkerque, Anderlecht, Hazebrouck, Valenciennes, Lille, Nice, Roubaix et Beauvais avait aussi entraîné divers clubs en France avant d’entraîner la Guinée puis le Sénégal, qu’il avait mené en quarts de finale du Mondial 2002 après avoir battu l’équipe de France, championne du monde et d’Europe en titre, lors du match d’ouverture’’, écrit le journal.

“C’est une grosse perte pour le Sénégal, Bruno Metsu n’a pas marqué que l’histoire du football sénégalais, mais l’histoire du Sénégal tout entier”, a confié à la même source, Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football.

Sur son site, Libération affiche : ‘’L’entraîneur de football Bruno Metsu est mort’’. ‘’Sélectionneur du Sénégal lors de la Coupe du monde 2002 lors de laquelle son équipe avait battu la France, il a succombé cette nuit à un cancer qu’il avait annoncé en juillet’’, écrit Libération.

‘’Metsu, le Lion Blanc est mort hier soir’’, titre, de son côté, francetvsport. ‘’Surnommé le Lion Blanc au fil de ses expériences sur le continent africain, ce Nordiste avait notamment brillé à la tête de la sélection sénégalaise, la qualifiant pour la première fois de son Histoire pour la Coupe du monde et l’emmenant jusqu’en quarts de finale, après avoir battu la France lors du match d’ouverture’’, mentionne la même source.

Francetv Sport rappelle : ‘’Pour la première fois, sélectionneur en 2000 de la Guinée, il a vécu sa première grande heure de gloire en prenant en mains les destinées du Sénégal. Avec la talentueuse génération menée par El Hadji Diouf, Ferdinand Coly, Papa Bouba Diop, Omar Daf ou Tony Sylva, il va parvenir à les mener à la Coupe du monde, pour la première fois de leur histoire’’.

‘’Mieux encore, les Lions de la Terenga marquent l’histoire en battant, lors du match d’ouverture, le tenant du titre, l’équipe de France, participant à sa qualification. Avec cette cohorte de joueurs presque tous issus du championnat de France, Bruno Metsu atteint les quarts de finale, en battant la Suède au passage, avant de buter contre la Turquie’’, écrit le site de France Télévision.

Sur son site, La Voix du Nord indique que Bruno Metsu, ‘’le Coudekerquois devenu globe-trotter du football, est décédé la nuit dernière à la clinique des Flandres, à Coudekerque-Village. Il avait 59 ans, était marié et père de trois enfants. La nouvelle, brutale mais hélas prévisible, est tombée au petit matin’’.

Rappelant ‘’la gloire avec le Sénégal en 2002’’, le journal souligne qu’après ‘’une pige en Guinée, c’est avec l’équipe nationale du Sénégal que Bruno Metsu connut son heure de gloire comme entraîneur’’.

‘’Qualifiés pour la première fois de leur histoire à une phase finale de coupe du monde, les Lions de la Teranga créèrent la sensation en 2002 en Corée et au Japon: quart de finaliste avec une victoire en match d’ouverture contre la France, alors championne du monde et d’Europe en titre!’’, écrit-il.

Bruno Metsu

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*