Libéré hier : Samuel «sant» Touba

Samuel Sarr est libre depuis hier. Le procureur de la République ne s’est pas opposé cette fois-ci à la requête des avocats de l’ancien ministre qui était emprisonné à Rebeuss, avant d’être transféré au Cap Manuel.

Samuel Sarr est libre depuis hier. Le Quotidien avait révélé dans son édition du mardi 30 septembre 2014 que l’ancien ministre devrait bénéficier d’un avis favorable du procureur de la République qui était dans de «bonnes dispositions» pour lui accorder une liberté provisoire.

Et ce, après une seconde requête- la première étant rejetée par le procureur- introduite par les avocats du «wadiste éternel». Serigne Bassirou Guèye a donc été suivi par le juge d’instruction du deuxième cabinet, Samba Sall. En fait, pour le délit d’offense au chef de l’Etat, l’avis du parquet lie le juge. 

Les interventions de hautes autorités religieuses, de Touba notamment, n’avaient pas manqué. Son avocat, Me Alioune Badara Cissé disait dans L’Ob­ser­vateur :

«Samuel s’est prêté au jeu de questions auquel le juge a cru devoir le soumettre. Il a également lu une déclaration tirée de son entretien avec Serigne Cheikh Ibn Serigne Saliou Mbacké, l’enjoignant de ne plus s’adresser au chef de l’Etat ou au président de l’Alliance pour la République (Apr) ou simplement à Macky Sall.

Cette injonction sous forme de ndiguël pour les mourides, a rappelé Samuel Sarr, enjoignait sa responsabilité et à cela, il s’est engagé. (…) Je voudrais demander au président de l’Alliance pour la République, au président de la République, puisqu’en réalité ce sont des offenses le visant qu’on reprochait à Samuel Sarr, de bien vouloir renoncer à poursuivre. Il en a la possibilité, il en a le droit, il en a l’imperium. Je pense que dans une recherche concertée d’une solution apaisée et d’une paix dans son pays, le Sénégal, je lui demande de renoncer et de faire renoncer à cette procédure.»

Samuel Sarr avait attribué au chef de l’Etat un relevé bancaire de Bank of America en 2007 affichant un solde de 14 millions 778 mille 302 dollars (plus de 7 milliards de F Cfa). 

hamath@lequotidien.sn

In the Spotlight

«Pourquoi Serigne Bassirou Gueye doit être démis…

by bishba in ACTUALITE 0

La présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Seynabou Ndiaye Diakhaté, a révélé, ce mardi, que si le procureur avait épluché les 19 rapports que lui avait transmis l’Ofnac, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*