Libre-échange entre le Cameroun et l’UE

tradeUne première phase d’accords de partenariat économique (APE) entre le Cameroun et l’Union européenne est entrée en vigueur ce jeudi.

Un décret du président camerounais, Paul Biya, ordonne le début, à partir de ce 4 août 2016, de l’application de ces accords de libre-échange avec l’Union européenne.

Les APE concernent 25 % des produits d’exportation du Cameroun. Ce pourcentage inclut “des médicaments, des machines industrielles et de haute technologie”, entre autres.

Les accords permettront de faciliter les exportations du Cameroun vers les pays de l’Union européenne, selon les autorités camerounaises.

“Le Cameroun a besoin des APE. Nous sommes une jeune nation qui veut grandir par son commerce extérieur”, a réagi un professeur de lycée interrogé par l’un des correspondants de BBC Afrique au Cameroun.

Mais certains entrepreneurs et des militants de la société civile camerounaise redoutent un effondrement des entreprises du pays à cause du libre-échange avec l’Union européenne.

Nous devons d’abord construire notre marché national

“Le Cameroun ne peut pas tenir face aux industries européennes, vu la taille des industries camerounaises”, affirme un entrepreneur local.

“Les pays de l’Union européenne vendent des produits manufacturés. Ici, nous sommes en train de nous chercher (…) Avec ces accords, on nous met sur le même pied d’égalité que l’Europe, alors que nous n’avons pas les mêmes moyens”, a-t-il poursuivi.

Les APE entrés en vigueur ce 4 août 2016, entre l’UE et le Cameroun, sont valables pour quatre ans.

Yvonne Takang, la secrétaire permanent de l’Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (ACDIC), pense que ces accords sont précipités pour le marché camerounais, qui est “en pleine reconstruction”.

“L’Union européenne a pris le temps de construire son marché. C’est la même chose que nous voulons faire. Nous devons d’abord construire notre marché national et commercialiser avec les autres pays africains. Il fallait nous laisser construire notre marché avant de l’ouvrir à l’Europe”, soutient Mme Takang.

Le Cameroun s’est engagé à libéraliser 80 % des importations en provenance de l’Union européenne pendant 15 ans, à partir du 1er janvier 2008.

D’autres pays africains ont signé des APE avec l’UE.

BBC

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*