Libye: Sous l’égide de l’ONU, le dialogue politique va aboutir à un cessez-le-feu

Soldats-Libye-Soldats en LibyeSous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU), des députés rivaux du Parlement libyen ont accepté s’asseoir en début de semaine pour des discussions en vue de réfléchir à la situation politique et sécuritaire de la Libye. A la fin de cette rencontre, plusieurs acteurs se sont engagés à poursuivre ce dialogue politique.

Le dialogue politique sera le moyen qui va pouvoir aider à mettre fin aux violences et à l’anarchie institutionnelle en Libye. C’est cette conviction que les délégués des différentes entités du pays ont exprimé à l’issue des discussions qui se sont déroulées sous l’égide de l’ONU.

Après avoir écouté toutes les parties lors de la discussion, les émissaires de l’ONU pense que la rencontre a été positive et que l’initiative du dialogue n’était pas vaine. Du coup, un appel au cessez-le-feu dans tout le pays a été lancé aux belligérants. Après la fête de l’Adha (la tabaski), les parties devraient revenir autour de la table pour poursuivre les discussions.

Actuellement, la situation institutionnelle en Libye est très préoccupante. Le pays est partagé entre deux Parlements et deux gouvernements. D’abord, il y a le gouvernement et le Parlement installés à Tripoli par les islamistes armés et qui ne sont pas reconnus par la communauté internationale. Puis, il y a ceux qui se sont désormais installés à Tobruk, à 1.600 km à l’est de Tripoli, issus des élections du 25 juin et dominés par les anti-islamistes, et qui ont le soutien de cette même communauté internationale.

Bernardino Leon, le chef de la mission de l’ONU a indiqué à l’issue de discussions très constructives et très positives, que l’ONU a réussi à convaincre des élus des deux camps de s’asseoir à la table du dialogue. «Nous nous sommes mis d’accord pour entamer un processus politique et aborder pacifiquement tous les problèmes», a-t-il précisé.

Dans les tous prochains jours, le dialogue doit reprendre. Pour l’heure, les parties présentes se doivent de respecter un cessez-le-feu complet dans le pays.

© OEIL D’AFRIQUE

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*