L’ignoble blague sur les juifs en plein JT de France 2

Une séquence diffusée sur France 2 en plein journal de 20 heures le 19 janvier déclenche une polémique sur internet. Au cours de cet extrait, on voit la jeune humoriste Laura Laune faire une blague sur la shoah. Des internautes n’ont pas ri.

«Quel est le point commun entre les juifs et les baskets ? On en trouve plus en 39 qu’en 45». La blague de Laura Laune, diffusée en plein journal de 20h sur France 2, le 19 janvier, a fait rire son public live, comme on peut l’entendre sur la vidéo extraite de cette séquence. En revanche, elle n’est pas du goût de certains internautes, qui ont pour leur part jugé que le calembour relevait de l’antisémitisme.

Hasard du montage ? Dans le reportage, juste après cette séquence, la jeune humoriste apparaît dans sa loge et livre ses petites recettes secrètes pour susciter l’hilarité du public : «Je n’ai jamais de volonté d’être trash pour être trash. J’écris des choses qui me font rire et puis je vois ce qui vient et je teste devant les gens pour voir s’ils rient aussi ou s’ils saignent des oreilles et en fonction, j’adapte.»

Elle «triomphe» dans son spectacle, mais des internautes appellent au «boycott»

La jeune belge, gagnante de la dernière édition de La France a un incroyable talent, s’est fait une spécialité de l’humour trash, selon le Huffington Post et elle «triomphe» dans son spectacle intitulé Le Diable est une gentille petite fille.

Cependant, une certaine partie de l’audience du journal de Laurent Delahousse du 19 janvier n’a pas du tout apprécié ce trait d’esprit sur la Shoah.

Dans sa chronique pour le FigaroVox, Gilles William Goldnael a notamment évoqué une «faute impardonnable» de la part de France 2 et comparé le traitement médiatique réservé à cette saillie avec la polémique déclenchée par la blague de l’animateur Tex sur les violences faites aux femmes.

«Le deux poids, deux mesures valide donc le fait que sur cette télévision publique qui m’appartient aussi, on a le droit de rire des enfants morts mais pas des femmes battues», a-t-il écrit.

L’avocat et président de l’association France-Israël a également estimé que «pendant que l’on célèbre l’audace d’une humoriste femme au moyen de la violation du plus grand des tabous, on vire comme un malpropre un beauf bien blanc pour avoir osé plaisanter sur le tabou idéologique du moment.»

Source et plus

In the Spotlight

Un homme condamné à 160 ans de prison

by Babacar Diop in International 0

Nicholas Deon Thrash, 34 ans,originaire de l’Indiana a été condamné aux Etats Unis à plus de 100 ans de prison pour avoir agressé à plusieurs reprises et engrossé une jeune fille de 10 ans. Fox [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*