L’ŒIL DU TECHNICIEN Mauvaise exploitation des balles arrêtées par les Lions : Samba Keïta invite à plus de variation dans l’exécution

Samba Keïta pense que l’absence de variation dans la manière de tirer les coups de pied arrêtés est à l’origine du manque de réussite des Lions au niveau de ce secteur lors du match aller contre la Tunisie (0-0).

Au moment de se préparer pour jouer la manche retour ce mercredi à Monastir, l’entraîneur de Port Gentil Fc (Ligue 1 gabonaise) livre les recettes pour surprendre les Aigles de Carthage.

«Tous niveaux confondus, environ 40% des buts le sont à l’issue d’un corner, d’un coup franc direct, indirect ou penalty», disait Fréderic Hantz, l’entraîneur de Evian Thonon Gaillard (Ligue 1 française). Un tel constat pose la pertinence de travailler les coups de pied arrêtés.

Regrettant que son équipe n’ait pas connu de réussite dans ce secteur au cours du match nul et vierge concédé par les Lions face à la Tunisie, Alain Giresse révèle pourtant que lors des séances d’entraînement ses joueurs ont réussi avec beaucoup de succès les coups de pied arrêtés.  

Varier la manière de tirer par des combinaisons
Alors, c’est quoi le problème ? Selon Samba Keïta, l’absence de variation dans la façon de les tirer lors de la rencontre de vendredi explique le manque de réussite à cet exercice confié à un seul joueur qui n’est autre que Dame Ndoye.

«Le problème est qu’on a cherché souvent à tirer directement les balles arrêtées. Il fallait des combinaisons à deux, à trois pour faire déjouer une défense tunisienne bien regroupée. S’il y avait de la variation dans la manière de les tirer, on aurait obligé la défense tunisienne à sortir», commente l’ancien entraîneur de Niary Tally. Sur les corners, les Lions ont insisté sur les balles aériennes au lieu de jouer à terre. Ce qui faisait l’affaire des Tunisiens qui, avec une bonne couverture aérienne, n’éprouvaient aucune difficulté pour repousser le danger. Parce qu’ils sont parvenus à se faire une idée de la manière des Sénégalais à jouer à ce niveau. 

«Il n’y avait aucune variation, aucune combinaison sur les coups francs et aussi les corners. La manière de tirer les corners par les Sénégalais était stéréotypée et prévisible pour la défense tunisienne. Les Lions ne sont jamais parvenus à mettre en danger l’arrière-garde adverse. Cette dernière était à l’aise», détaille le technicien.  

Trouver d’autres spécialistes des balles arrêtées
Sur l’option de voir Dame Ndoye toujours mis à l’épreuve pour exécuter les coups de pied arrêtés, Samba Keïta souligne que l’appréciation doit revenir au sélectionneur qui devrait avoir une idée sur d’autres joueurs dans son effectif  pouvant s’y plier. Comme Sadio Mané qui fait partie des tireurs à Southampton.

S’exprimant au sujet du match retour de demain à Monastir, Samba Keïta trouve que le Sénégal a les moyens de revenir avec les 3 points de la victoire. «Le Sénégal a les potentialités pour gagner face à la Tunisie. Pour ce faire, il leur faudra être discipliné sur le plan tactique et essayer de jouer le plus rapidement possible.»

Si lors du match aller les Tunisiens avaient fermé le jeu, Samba Keïta estime qu’ils seront obligés de libérer des espaces en cherchant à scorer. D’où un match ouvert en perspective. 

  • Écrit par  Amadou Mbodji

amadoumbodji@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*