Loi De Finances 2015: Le Budget Général De La Présidence En Hausse De 46,32%

presidence_senegalLe président de la République du Sénégal, Macky Sall, qui a toujours prôné la rationalisation des dépenses et la réduction du train de vie de l’Etat, ne semble pas s’en appliquer.

En effet, le budget général de la présidence de la République pour la Loi de finances initiale (LFI) de 2015 a connu une hausse de 46,32%, par rapport à la LFI de 2014.

Le budget total général de la présidence de la République pour l’année 2015, si les députés votent la Loi de finance initiale (LFI) de 2015, va subir une hausse vertigineuse par rapport à 2014.

En effet, le crédit demandé pour la Loi de finances initiale pour l’année 2015 est de 63 514 748 320 de francs Cfa, contre 43 408 305 540 de francs Cfa pour les crédits ouverts pour la Loi de finances initiale de 2014. Soit une hausse de 20 106 442 780 de francs Cfa en valeur absolue et 46,32% en valeur relative.

En effet, concernant les crédits pour la LFI 2015, les services votés et les crédits de paiements sont de 60 581 191 320 francs Cfa et les mesures nouvelles et crédits de paiements nouveaux s’élèvent à 2933 557 000 francs Cfa.

Les comptes spéciaux du trésor grimpent de 46,76%

S’agissant des comptes spéciaux, il faut noter que le total des comptes spéciaux du trésor était de 43 618 305 540 francs CFA en 2014. Et pour l’année 2015, crédits demandés pour la LFI sont estimés à 64 014 748 320 francs Cfa.

Ce qui fait une hausse de 20 396 442 780 francs CFA en valeur absolue, soit 46,76% en valeur relative. En effet, les services votés et crédits de paiements sont estimés pour 2015 à 61 081 191 320 francs Cfa et s’agissant des mesures nouvelles et des crédits de paiements nouveaux, ils s’élèvent à 2 933 557 000 francs Cfa.

Au titre des transferts courants, le total de la dotation de la Loi de finances initiale pour l’année 2014 était de 13 066 342 000 francs Cfa, contre 19 012 857 000 pour 2015.

En effet, les services votés et crédits de paiement sont de 17 089 857 000 francs et pour les mesures nouvelles et crédits nouveaux 1 923 000 000 francs Cfa.

Les budgets de l’IGE et de l’OFNAC gonflent

Pour le Cabinet du chef de l’Etat, la dotation de la LFI 2014 était de 22 500 000 francs et les crédits demandés pour 2015 s’élèvent à 1 142 500 000 francs Cfa. Les moyens financiers de l’Inspection générale d’Etat (IGE) vont également s’accentuer.

De 945 000 000 francs Cfa pour la LFI 2014, les crédits demandés pour celle de 2015 tournent autour de 1 045 000 000 francs Cfa.

Pour l’Office national anti-corruption (OFNAC), les dotations de la LFI 2014 étaient de 100 000 000 francs et les crédits demandés pour celle de 2015 sont de 1 000 000 000 francs Cfa.

Egalement, pour la délégation de la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose leur budget qui était de 20 000 000 francs pour l’année 2014 est estimé à 100 000 000 francs Cfa en 2015.

Le budget de la Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSN) qui était de 200 000 000 en 2014, elle est passée à 700 000 000 francs Cfa pour l’année 2015.

Le budget du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a aussi été revu à la hausse. De 293 400 000 francs pour 2014, il est passé de 400 000 000 francs Cfa pour 2015.

La dotation de la LFI 2014 pour l’Agence du patrimoine bâti de l’Etat évolue aussi de 130 000 000 francs Cfa à des crédits de 630 000 000 francs Cfa pour 2015.

J. Louis
Journaliste – Rédacteur en chef Alixcom Paris |

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*