L’ONU dénonce le décret de Donald Trump

Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, le Jordanien Zeid Ra’ad Al Hussein, a dénoncé aujourd’hui le « manque de générosité » du décret anti-immigration du président Donald Trump, contraire aux droits humains.

« La discrimination fondée sur la nationalité est interdite par les droits de l’Homme », a tweeté le haut responsable onusien, qui s’exprime très rarement sur les réseaux sociaux. Le décret « américain fait également preuve d’un manque de générosité et gaspille les ressources nécessaires pour lutter contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

Le décret controversé interdit l’entrée aux Etats-Unis à tous les réfugiés, quelle que soit leur origine, pendant 120 jours (et de façon indéfinie pour les réfugiés syriens). Il l’interdit aussi pendant 90 jours aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane considérés comme des viviers terroristes par Washington: Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen.

Dans une déclaration conjointe, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), deux institutions de l’ONU, ont rappelé samedi que « le programme américain de réinsertion est l’un des plus importants dans le monde ».

lefigaro.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*