L’Onu lance un nouveau fonds pour l’éducation

ban_ki_moonIntitulé « L’éducation ne peut pas attendre », le fonds en question a été officiellement lancé lundi au sommet mondial sur l’action humanitaire à Istanbul en Turquie.

Il vise à apporter une éducation de qualité au cours des cinq prochaines années à plus de 13,6 millions d’enfants et de jeunes vivant dans des situations de crise, tels que les conflits, les catastrophes naturelles et les épidémies.

«Il faut agir de toute urgence en raison de l’ampleur du nombre d’enfants touchés aujourd’hui. Ces jeunes passent à côté de leur scolarité, et c’est en train de devenir une crise mondiale à part entière qui hantera le monde pour les générations à venir », a déclaré l’Envoyé spécial des Nations Unies pour l’éducation mondiale, Gordon Brown.

L’Onu estime à moins de 2% l’aide humanitaire actuellement allouée au financement de l’éducation. Une dotation qui ne permet pas aux systèmes éducatifs équipés de faire face aux crises prolongées.

Le fonds ambitionne d’obtenir une dotation de 3,85 milliards de dollars sur cinq ans, pour combler le fossé entre les interventions humanitaires en cas de crise et le développement à long terme grâce à un financement prévisible.

Selon l’Envoyé spécial des Nations Unies pour l’éducation mondiale un demi-milliard d’enfants en âge d’aller à l’école vivent dans des pays en crise. 75 millions d’entre eux sont privés d’une éducation, reçoivent une éducation de qualité médiocre ou risquent d’être déscolarisés.

//

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*