L’UE ne veut pas interdire l’huile de palme

L’UE repousse la sortie de l’huile de palme à 2030

Suite à de nombreuses négociations, le dossier de l’huile de palme s’est conclu par un recul du parlement européen.

L’accord final de l’UE

Alors que les États membres, le Parlement européen ainsi que la Commission Européenne étaient en pleines négociations sur le sujet des importations de l’huile de palme, le dossier s’est clôturé dans la nuit du 13 juin.

En effet, alors que les eurodéputés demandaient la fin de ces importations pour 2021, la Commission et les États membres ont réussi à repousser l’échéance à 2030. L’Europe s’est donc accordée sur le nouveau paquet énergie en fixant un objectif de 14 % d’énergies renouvelables dans les transports en 2030, tout en limitant à 7 % les biocarburants de première génération.

Cela signifie que les États peuvent toujours inclure ces biocarburants à base d’huile de palme et de soja, pourtant responsables d’une grande partie de la déforestation.

L’Economie se voit donc privilégiée face à la biodiversité :

« C’est une honte que les Européens puissent continuer à brûler de l’huile de palme pendant encore douze ans », affirme Laura Buffet de l’ONG Transport & Environnement. « C’est triste que la Commission européenne ait joué un tel rôle d’obstruction dans les négociations finales ».

Selon l’accord, les quantités de diesel à base d’huile de palme et de soja ne pourront pas s’élever au-dessus du niveau de consommation de 2019 et devront « malgré tout » diminuer à partir de 2023.

La France en position de retrait

En France, la pression sur ce dossier était quant à elle montée d’un cran lors de la confirmation, en mai, de l’ouverture de la bioraffinerie Total à Mède (dans les Bouches-du-Rhône).

« Total a réussi à éviter la condamnation de son approvisionnement à court terme, mais la décision de l’Europe montre bien l’absurdité de ce projet et condamne sa viabilité économique sur le long terme », affirme Sylvain Angerand de l’ONG les Amis de la Terre.

Lire la suite sur LR&LP

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*