L’Union africaine annonce la suspension du Soudan de ses instances

L’Union africaine (UA) a annoncé ce jeudi, la suspension de la République du Soudan de ses instances. Une décision qui est entrée en vigueur avec « effet immédiat » d’après un communiqué du Conseil de paix et de sécurité de l’institution.

Cette mesure est intervenue après les violences perpétrées contre les populations civiles, par les militaires, au pouvoir depuis la chute de l’ancien président Omar el-Béchir.

Selon un comité de médecins, environ 108 personnes auraient été tuées et plus de 500, blessées en trois jours, pour la plupart dans la dispersion brutale d’un sit-in ayant eu lieu devant le siège de l’armée, lundi 3 juin à Khartoum. Ces événements sont consécutifs à la réticence de l’armée, à confier la transition post-Béchir de 3 ans, à un gouvernement civil.

En marge des dénonciations effectuées par la communauté internationale, l’UA avait plusieurs fois appelé à un transfert rapide du pouvoir des militaires aux civils et avait plusieurs fois menacé de suspendre ce pays de l’organisation. Quatre jours après la chute d’Omar el-Béchir, l’UA avait donné quinze jours pour que le pouvoir soit transféré aux civils. Début mai, elle avait donné un nouvel ultimatum de soixante jours aux militaires pour la constitution d’un gouvernement civil.

Notons que d’après l’UA, la nouvelle mesure de suspension sera levée dès « l’établissement effectif d’une autorité civile de transition, ceci étant le seul moyen de permettre au Soudan de sortir de la crise actuelle ».

Par Regardsurlafrique avec Agenceecofin – Moutiou Adjibi Nourou  

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*