LUTTE CONTRE LE VIH AU FOULADOU Des défis énormes

Une rencontre  d’évaluation des performances et stratégies de terrain pour la lutte contre le Vih/Sida s’est tenue hier à Kolda. Le constat qui se dégage à l’issue de cette réunion c’est que les efforts déployés sont visibles mais que beaucoup de choses restent  à faire pour freiner la propagation du virus dans la région.  Les personnes infectées déplorent le faible niveau de  la prise en charge psychosociale. La présidente de l’association Ballondiral a même lancé un appel pour y  faire face.sida_10

Une nouvelle rencontre des différents acteurs impliqués l’action menée  contre le Vih s’est déroulée ce jeudi 5 septembre à l’hôtel de ville de Kolda. Objectif, faire le point sur l’avancée des stratégies de lutte contre la transmission du virus mère-enfant et  la revue bilan de la mise en œuvre des interventions au niveau de la région du Fouladou. Sous l’égide du comité national de lutte contre le VIH, cette rencontre a permis de faire le bilan à mi-parcours du plan régional de lutte la transmission du Vih/Sida mère-enfant.

Selon le Dr Abdoulaye Sidibé Wade chef de la division IST/sida au ministère de la Santé,  notre pays dispose de moyen technique  et humain pour relever le défi. Mais dans une région comme Kolda, le tableau sanitaire est encore sombre, les visites prénatales encore très faibles et le personnel  médical très  criard. Sur une projection évaluée à environ 25 000F femmes enceintes dans l’année, seules 7400 ont fait leurs visites prénatales cette année. Au niveau du district sanitaire comme celui de Médina Yéro Foulah, c’est un seul médecin qui est en service pour ce département plus vaste que la région de Thiès. Selon le patron du district,  le déficit est réel car il n’y a que  30 agents de santé qualifiés pour l’ensemble de la zone. Ici le ratio c’est un médecin pour 1 311 157 habitants alors que pour les normes de  l’OMS c’est un médecin pour 10 000habitants.

Dans ce département qui n’a aucun mètre de goudron et  les villages éparpillés, le taux de contraception est encore très faible de même que le dépistage. Dans  le premier semestre 2013 il y n’ a eu que 24 cas de femmes enregistrées séropositives  mais une seule a été mise sous ARV. Pour l’instant aucun enfant de mère séropositive né avec le virus n’a été enregistré. Toutefois  l’enclavement et l’insuffisance des moyens techniques, humains et roulants jouent sur la fiabilité des statistiques. La situation est pratiquement la même pour le département de Vélingara avec cette insuffisance de  moyens. Ici une décentralisation du traitement des personnes infectées est souhaitée mais pour l’instant il n’y a que le district de Vélingara qui l’applique. Toutefois l’espoir est permis avec la construction en cours du poste de Santé de Médina Gounass.

Ballondiral  une association de PVVIH modèle
L’autre défi reste sans conteste la prise en charge des personnes vivant avec le Vih. A Kolda  l’association Ballondiral qui regroupe ces personnes  bénéficie aujourd’hui d’une bonne visibilité et travaille à l’accompagnement  des nouveaux membres ou des personnes  atteintes de la maladie. Dans ces conditions difficiles, selon sa présidente,  « nous avons des nouveaux  cas dépistés et des anciens malades qui vivent dans une grande pauvreté. Des personnes dont on ne  se souvient jamais lors de la distribution des vivres aux pauvres.  Nous déroulons présentement un projet du fonds mondial avec HACI et Sida service avec l’appui financier de FHI360.

Ballondiral regroupe aujourd’hui plus de 300membres dont 289femmes et des orphelins, des  enfants vulnérables estimés au nombre de 394. «Nous lançons un appel à l’aide pour continuer à accompagner nos membres en vivres mais aussi en fournitures scolaires. Les différents programmes d’appui aux enfants en situation difficile ignorent royalement les enfants vivant avec le Vih que nous avons dans nos associations. Il suffit de s’adresser à une unité de traitement de Kolda logée au district sanitaire pour nous contacter, explique la présidente.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*