LUTTE CONTRE L’EROSION :L’Etat injecte 900 millions F Cfa

Erosion Cotiere au SenegalPour faire face à ce phénomène alarmant qui aujourd’hui porte un coup de massue au secteur du tourisme, l’Etat a depuis 2011 tenté de stopper l’action corrosive des vagues. L’autorité publique a investi des centaines de millions qui, hélas, ont été engloutis par les eaux. Un dernier investissement de 900 millions F CFA a été fait derrière l’hôtel Royal, avec la construction de deux brise-lames.

Cet ouvrage de 90 mètres pour chaque brise-lame a permis de récupérer 6 mètres de plage. Mais sa durée de vie ne peut pas dépasser 20 ans, quand il est bien entretenu. Avec ce résultat, le ministre de l’Environnement Abdoulaye Bibi Baldé compte ériger 7 autres brise-lames allant de l’hôtel Royal à l’hôtel Espadon, afin de protéger cette partie de la côte qui constitue un cordon hôtelier.

Si ces brise-lames ont permis de récupérer des mètres de la plage, à Saly Koulang par contre, c’est plutôt une digue de protection qui a été mise en place, pour protéger le marché qui est menacé par les vagues. Les populations, conscientes des répercussions de la disparition de la plage, expriment leur angoisse.

« C’est bien ce que ces gens font, mais s’il n’y a plus de plage, comment allons-nous survivre ? Nous savons que les plages et le soleil sont les atouts du secteur », soutient Babacar, un guide touristique. Grâce au système de remblayage de la plage, le quai de pêche de Joal Fadiouth a été sauvé et dispose d’une large plage

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*