LUTTE – Modou Lô, écurie Rock Energie : «Aziz Ndiaye m’a payé 130 millions contre Eumeu Sène»

Le chef de file de l’écurie Rock Energie a révélé samedi avoir reçu un cachet de 130 millions de francs Cfa pour son combat contre Eumeu Sène. Organisé par le promoteur Aziz Ndiaye, le combat était prévu le 30 juin dernier avant d’être reporté à la saison prochaine suite à la blessure à l’œil du Pikinois. Modou Lo

Les lutteurs sont prompts à jouer au cachotier quand ils sont appelés à révéler leurs cachets. Mais Modou Lô a dérogé à la règle en déclinant  la somme qu’il a empoché pour lutter contre Eumeu Sène après le report du combat à cause de la blessure à l’œil de son adversaire.

«J’ai reçu un cachet de 130 millions francs Cfa», a révélé le lutteur des Parcelles assainies samedi lors d’un festin offert à Terrou bi en l’honneur du sénateur maire de Compiègne, Philippe Marini qui l’a fait citoyen d’honneur. «Je n’écarte pas un jour d’empocher 200 millions de nos francs pour livrer un combat», a ajouté le chef de file de l’écurie Rock Energie qui, même s’il juge que sa priorité reste son prochain duel contre Eumeu Sène, souligne qu’il a une envie de disputer un combat revanche contre Balla Gaye 2, le «roi des arènes».
Sur la reprogrammation de son combat contre Eumeu Sène dont la date initiale était le 30 juin dernier, Modou Lô affiche sa préférence pour novembre. Une manière d’avancer que le mois de janvier retenu par le promoteur Aziz Ndiaye n’est pas du goût du lutteur. «Je veux finir le plus rapidement avec ce combat. Je le préparais depuis neuf mois avant que la blessure de mon adversaire ne vienne changer la donne. Je veux en finir pour trouver un autre combat la saison prochaine. La lutte est mon gagne-pain», a soutenu le lutteur.
Fait citoyen d’honneur par le Sénateur maire de Compiègne lors de son passage à Paris, Modou Lô dit avoir organisé ce dîner pour témoigner sa reconnaissance à son hôte. C’est des mains de ce dernier que l’athlète des Parcelles assainies a reçu une médaille où est gravé le nom du lutteur. Dans la capitale sénégalaise depuis jeudi dernier, le Sénateur maire de Compiègne dira que Modou Lô est un exemple à suivre par les autres lutteurs. La manifestation a noté la présence de l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, de Moussa Sy, maire des Parcelles assainies, de Boy Kaïré, président de l’association des lutteurs en activité et de Bassirou Babou, président des managers et par ailleurs manager du lutteur.

No Picture
In the Spotlight

Revue de Presse de Factice Nguema du jour : 27 Juin 2019

by bishba in AUDIOS & REVUES DE PRESSE 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Direct - Emmanuel Macron : «Je mettrai tout mon soin…17 novembre 1986 : La joute verbale [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*