Mackky retourne en Casamance sans réaliser ses promesses de juin 2012…Un vrai camouflet

macky-casamance-4Macky Sall est le roi de l’artifice. Il dit une chose et fait son contraire. Il promet des rêves et vous remplit de cauchemars. En juin dernier, lors du conseil des ministres décentralisé à Ziguinchor, Macky Sall avait tout dit et promis une montagne de réalisations. Il avait promis de dégager 360 milliards de FCFA concernant 54 projets. Au finish, les casamançais n’ont rien vu. Même pas un seul projet. Mais comme Macky est malin, ses lieutenants et sa presse du palais mettent dans les réalisations de Macky plusieurs travaux qui sont le fruit de coopérations bilatérales.
Tout d’abord, un communiqué du Palais annonce : « Le président Macky Sall sera à Ziguinchor à partir du 19 février pour deux jours afin de procéder à a la réception officielle des 2 bateaux Aguène et Diambone, à l’inauguration de l’hôpital de la Paix. Les travaux d’entretien routier de la voierie de Ziguinchor seront aussi réceptionnés de même que le stade Aline Sitoé Diatta. »
Les bateaux
Les deux bateaux de fret et de voyageurs ne font pas partie des grandes réalisations de Macky Sall. Ils sont le fruit d’une coopération entre les Républiques de Corée du Sud et du Sénégal. Les bateaux ont coûté 60 millions de dollars avec un apport majoritaires des coréens. D’ailleurs ces deux navires étaient en construction à Busan qui est la 2ème plus grande ville de Corée après Seoul…Macky veut faire passer l’idée que les bateaux sont une de ses réalisations…
L’hôpital de la paix
Cet hôpital de la paix de Ziguinchor est une histoire qui date du Président Diouf et de l’Abbé Diamacoune. C’est un projet « clé en main », entièrement financé par la coopération taïwanaise à hauteur de 2 milliards de francs CFA. C’est fois l’abbé Diamacoune Senghor, la figure emblématique des rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), qui a posé la première pierre de l’« hôpital de la Paix » en janvier 1999 en présence du président Abdou Diouf qu’il rencontrait pour la première fois…Les travaux devaient durer 4 ans mais la rébellion est passée par là. Donc Macky va inaugurer un projet financé depuis Abdou Diouf et Diamacoune.
Le Stade Aline Sitoé Diatta
La réfection de ce bijou est entièrement financée par la Chine qui a un programme de réfection et de réhabilitation de plusieurs stades régionaux du pays. Les Chinois sont les maîtres d’œuvre et prennent en charge même leurs techniciens qui viennent pour diriger les travaux. Donc ils payent tous les travaux et rendent un stade neuf à Macky. D’ailleurs il le réceptionne dit-on…
Que reste-t-il à Macky ? Les travaux d’entretien routier…C’est peut-être les seules réalisations dont peut se prévaloir Macky Sall dans le sud. Après tout ce qu’il a promis ? Et il continue de promettre encore et encore comme le stipule son dernier conseil des ministre : « le Président de la République a insisté sur l’urgence de mettre en œuvre dans les régions de Kédougou, Tambacounda, Ziguinchor, Kolda et en particulier Sédhiou, qui abritera le prochain Conseil des ministres délocalisé, un programme spécial d’investissements publics pour assurer la réhabilitation et la réalisation d’infrastructures et équipements sociaux de base, la construction de routes bitumées et de pistes afin de consolider le désenclavement de ces localités, l’édification de bâtiments administratifs dans les différents départements, ainsi que le renforcement des services publics en ressources humaines qualifiées »…
Il ne fera rien de tout ce qu’il vient de dire…
Penda Sow pour xibaaru.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*