MACKY-IDY Règlement de comptes en vue pour le renouvellement du bureau : Nouveau cycle à l'hémicycle – Thierno Bocoum et Ndèye Maguette Dièye visés

idy idrissa seck-macky sallAprès l’épisode Pape Diouf-Oumar Guèye dans le gouvernement, la guerre entre Macky Sall et Idrissa Seck se déplace à l’Assemblée nationale. Des responsables de l’Apr ne veulent plus des députés de Rewmi dans le prochain bureau. Thierno Bocoum, mem­bre de la Conférence des présidents et Ndèye Maguette Dièye, secrétaire élue, sont leurs cibles.

Macky Sall a renouvelé son gouvernement et maintenu Pape Diouf et Oumar Guèye. En octobre prochain, ce sera au tour de l’Assemblée nationale de changer ou de reconduire son bureau. Le Quotidien a appris de sources proches des instances de l’Alliance pour la République (Apr) que le feuilleton Macky-Idy va se poursuivre au sein de l’Hémicycle et que les mandats des députés issus de Rewmi sont menacés.

Même si le porte-parole du parti de Idrissa Seck, Abdourahmane Diouf, a confié dans L’As du week-end que leur formation «est (toujours) dans la coalition Benno bokk yaakaar», il reste que des caciques du parti présidentiel militent pour ce qu’ils appellent une «punition» des Rewmistes qui, considèrent-ils, «sont plutôt, de fait, à la périphérie» de la coalition.

Des députés de l’Apr visent Thierno Bocoum, président de la Commission comptabilité et contrôle de l’Assem­blée nationale, membre de la Con­férence des présidents, et Ndèye Maguette Dièye, secrétaire élue du bureau. Oumar Sarr, chef de file des parlementaires de son parti et auteur de la proposition de loi portant retour du quinquennat au Per­choir, étant recalé au Parlement de la Cedeao. Des Apéristes estiment que le Prési­dent Macky Sall doit «aller jus­qu’au bout de sa logique» d’«éloigner» les Rewmistes de «toute possibilité de nuire».

Pour les hommes de Macky Sall, Idrissa Seck et son parti feront tout, à chaque fois que l’occasion leur est offerte, pour «mettre du sable dans son couscous». Ce «couscous» de Mimi Touré auquel les ministres Diouf et Guèye sont invités à «manger» n’est pas du goût de Abdourah­mane Diouf qui tranche, officiellement cette fois-ci, dans L’As : «Oumar Guèye et Pape Diouf ne représentent pas Rewmi dans le gouvernement.»

Au-delà du mandat de Niasse

Le mandat de Moustapha Niasse était l’attraction du renouvellement annuel du mandat du bureau de l’Assemblée nationale qui a expiré depuis fin juillet dernier. Le leader de l’Alliance des forces de progrès (Afp) avait indiqué à Oumar Sarr qu’il ne voterait pas sa proposition de loi. Le remaniement ministériel, qui a confirmé le ministre progressiste, Alioune Sarr, à son poste semble prolonger le bail entre les deux têtes de l’Exécutif et du Législatif.

Octobre sera le mois de Rewmi, sans doute, et confirmera la rupture ou la continuité du contrat entre Idrissa Seck et Macky Sall. En attendant les Locales de 2014 et les investitures, aussi bien pour le quota de Rewmi dans Bby au niveau national qu’à Thiès où le fauteuil du maire est l’objet de toutes les convoitises.   Mais Rewmi ne veut pas réagir sur des «on dit» en attendant que ceux qui le veulent «enlèvent leurs cagoules».

hamath@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*