Macky, le Pm, Seydou Guèye…. Fumeurs …: Un petit article fait un grand ravage dans le net

mack-pm-seydou gueyeNos gouvernants sont frileux. Et tout article « qui n’arrange » pas le Président Macky Sall est considéré comme un crime de lèse-majesté à régler au sabre. C’est le cas d’un article de times24.com et distribué par un certain Mamadou Gomis. Cet article intitulé : « SÉNÉGAL : Tabagisme au sommet de l’Etat, le président Macky Sall fume! » cite les pontes de l’actuel régime qui fument. Parmi eux, le site cite Macky Sall lui-même, mais aussi le Premier ministre DIonne, le porte-parole du gouvernement Seydou Guèye, le ministre-conseiller El Hadj Hamidou Kassé et le ministre conseiller Youssou Ndour. Les auteurs de l’article d’indiquer que le Sénégal qui vient de voter une nouvelle loi contre le tabac le 14 mars 2014 et plus contraignante que la première adoptée en 1981 et qui n’a presque jamais été appliquée, n’est pas dans la logique de respecter la promulgation de cette dernière. Et de poursuivre: « la loi votée depuis deux ans et qui attend d’être promulguée par le président de la République risque de rester encore longtemps dans les tiroirs du bureau du chef de l’Etat sénégalais. La question qui mérite d’être posée est de savoir : Peut-on peut espérer une promulgation rapide de cette loi ? Au-delà de la puissance et de l’influence de l’industrie du tabac sur les Etats africains, un président adepte du tabac ainsi qu’une bonne partie de son proche entourage risque de retarder ce que les acteurs qui mènent une lutte acharnée contre le tabagisme, attendent depuis des décennies ».

Nos confrères de poursuivre: « Interrogé sur «l’amour» du Président Sall envers le tabac, le chargé de communication de la Présidence de la République de préciser à Times24.info, qu’il ne peut pas trop se prononcer sur ce qu’on peut appeler «aspect privé» du président Macky Sall. Tout en rassurant: «je sais qu’il fumait mais qu’il ne fume plus», lâche-t-il. Avant de rompre le fil de la communication avec Times24.info, M. Kassé fait son mea-culpa sur le sujet : «je fumais mais j’ai arrêté depuis 2008.» Times24.com de conclure: « en attendant, au Sénégal, cette loi innovante devant réguler le conditionnement, l’étiquetage et la commercialisation du tabac, souffre quelque part au Palais présidentiel. »

MOUSTAPHA DIAKHATE SE FACHE

La publication de cet article et son partage dans un mailing list a suscité de vifs commentaires. C’est le président du Groupe parlementaire Benno Bok Yakaar qui, le premier, est monté au créneau. En réponse à l’article, il a écrit ceci: « Salaam à toutes et à tous, cet article est une méchante idiotie. Le plus important pour les militants de l’antitabagisme au Sénégal est que c’est Macky Sall qui a doté notre pays de sa meilleure loi antitabac depuis 1960. » Quelques heures plus tard, estimant probablement qu’il en avait trop dit, il fait une deuxième réponse en enlevant la première phrase où il parlait de « méchante idiotie ».

Babacar Seck, Géographe, Expert en Ingénierie de la Formation et en Renforcement des Capacités, Analyste des politiques et programmes publics à la Direction des Ressources Humaines du Ministère de la Formation Professionnelle de s’y mettre: « J‘ai vite parcouru l’article en question. Maintenant que le Président ou de ses proches ou n’importe qui d’autre puisse avoir une inclination pour la cigarette , qu’est-ce que cela peut faire au fond. S’lls veulent ils n’ont qu’à aller faire la publicité, si leur statut leur permettait. Quant aux aspects purement personnels et relevant du domaine de la vie privée, cela ne m’intéresse pas ; je ne suis pas fouinard, ni voyeurisme… » Seck de poursuivre: « la relation que je peux avoir avec des personnages de la sphère institutionnelle, c’est basé sur des problèmes de gouvernance et de régulation publique pour de l’intérêt général tout en ménageant les libertés individuelles et la vie privée des individus citoyens. Je suis souvent heurté par les biais du fait prisme de la vie privée des personnalités sur les débats publics. » Il conclut: « il faut faire la part des choses d’abord et servir de bons modèles d’analyse afin de libérer la conscience et le sens de la responsabilité des humbles citoyens ».

MOUSTAPHA DIAKHATE REVIENT A LA CHARGE

Le président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar de revenir à la charge. « C’est avec le régime de Macky SALL que les militants de l’antitabagisme ont obtenu l’adoption de la meilleure loi anti tabac depuis 1960, ses décrets d’application et bientôt l’autorisation par l’Assemblée nationale de la ratification de la convention contre le commerce illicite du tabac » écrit-il.

D’AUTRES PREFERENT PUREMENT ET SIMPLEMENT ETRE ENLEVES DU MAILING LIST

Si Moustapha Diakhaté a accepté le débat, ce n’est pas le cas d’autres personnes. Un certain Samba Badji, mais aussi Basile Niane n’ont pas fait dans la dentelle. Ils ont purement et simplement demandé à être enlevés du mailing list.

MADEMBA NDIAYE EXPLIQUE

Ce à quoi, le Doyen Mademba Ndiaye a répondu: « Je ne sais pas ! Mais malheureusement il n’e s’agit pas d’un mailing List classique avec un admirateur qui peut ajouter ou enlever des noms à la demande. Quelqu’un a fait 1 premier envoi en mettant nos adresses et depuis, quand quelqu’un répond comme je fais maintenant, ça va chez tout le monde (sauf si celui qui envoie enlève manuellement ton mail) ! Ce que tu peux faire c’est bloquer par sujet (ou par expéditeur, ce qui n’est pas prudent) et ça va direct dans le trash. »

LE CONSEILLER EN NTIC DE MACKY SE DEMANDE…

Le conseiller en Ntic du président de la République,probablement dégoûté par l’article a fait une autre interrogation. Abdoul Aziz Mbaye a laissé de côté le débat pour s’intéresser à l’auteur du mailing list. « Qui est Mamadou Gomis? Qui a créé ce mailing list ? », s’est-il contenté de demander sans entrer dans le vif du débat intellectuel.

MOUSTAPHA DIAKHATE CONSEILLE…

Très open mind, Moustapha Diakhaté est revenu pour les conseiller de ne pas quitter le mailing list. « Bonsoir à toutes et à tous et merci de rester dans le mailing group. Nos différences tout comme nos divergences peuvent nous enrichir mutuellement. Restons libres, courtois et respectueux des uns et des autres », conseille-t-il.

Me ELHADJ YOUM, DIRECTEUR DE CABINET DU PRESIDENT: « CET ARTICLE EST TOUT SIMPLEMENT DERISOIRE »

El Hadj Oumar Youm est aussi intervenu dans le débat. Après avoir remercié Moustapha Diakhaté, le Ministre-Directeur de cabinet du président de la République de répliquer: « Je signale que le Conseil des ministres, en sa séance du mercredi 06 avril 2016, à adopté un décret d’application de la loi de 2014 portant sur le conditionnement, l’étiquetage et la commercialisation du tabac et de ses produits dérivés. Je signale que le Sénégal avait signé la convention-cadre sur la lutte contre le tabac ouverte à la signature en 2003. Il a fallu attendre 11 ans, 2014, pour prendre la loi sus visée sur la base d’une volonté politique fortement exprimée par le Président Macky SALL qui avait engagé le processus d’incorporation en 2012. La volonté du PR est manifeste. Cet article est simplement dérisoire ».

(Cheikh Oumar Ndaw jotay.net)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*