Macky ne voit rien venir…le climat politique devient instable

macky-wade-affrontementLe président Macky Sall vit dans une tour de verre. Il n’entend pas son peuple. Il ne voit pas son peuple souffrir. Il n’écoute personne. Il est dans sa bulle et n’écoute qu’une seule personne : lui-même. Mais il ignore que son pays s’installe petit à petit dans une instabilité qui risque de le déséquilibrer. Tout le monde lui dit que « tout va bien ». Sa femme, sa belle-famille, ses ministres, et sa presse du palais. On lui chante à longueur de journée ses louanges et ses bienfaits dans un pays où « 13 millions » d’habitants l’aiment…C’est ce qu’on veut lui faire croire mais son pays s’installe dans une crise profonde !
Depuis le 31 juillet 2014, il ne se passe pas un seul mois sans troubles au Sénégal. Des troubles dans tous les domaines. C’est comme si ce 31 juillet était un jour maudit pour le régime de Macky Sall.
Ce 31 juillet est le jour où a débuté le procès de Karim Wade. Depuis lors, Macky n’a plus la paix. Ni au Sénégal où il est hué. Ni en France aussi où des manifestations jalonnent son parcours. Et Macky ne se demande même pas ce qui se passe.
Dès que le procès de Karim commence, les gaffes se suivent et chaque mois est un scandale
Août : l’étudiant Bassirou Faye est tué le 14 août. Et Ebola arrive au Sénégal en fin Août
Septembre : Macky se réveille avec la mort de Charles Ndour Charles, un sénégalais tué à Tanger au Maroc. Et le 5 septembre lors de l’arrivée de la dépouille, Dakar manifeste devant l’ambassade du Maroc. Marche interdite
Octobre : Ebola a sévi au Sénégal jusqu’au 17 octobre…
Novembre : Au-delà de la marche de l’opposition du 23 novembre, un fait majeur a consterné le Sénégal tout entier : c’est une femme morte qui accouche d’un bébé mort. Naissance au royaume des morts : « La dame Malafy Touré, âgée de 40 ans environs et originaire du village de Karcia, dans la région de Sédhiou (30 km de Kolda) a donné naissance à un garçon mort-né, 23H après sa mort dans la chambre froide même de la morgue où son corps a été déposé.
Décembre : Les étudiants des universités privés marchent. Les acteurs du tourisme marchent à la Somone pour dénoncer les visas qui tuent le secteur. Le Magal de Touba calme le jeu.
Janvier 2015…C’est le malheur. Macky est Charlie et le Sénégal s’embrase…L’UJTL marche par force : ils sont en prison. Le meeting du Front est réprimé. Le sit-in du front est réprimé. Seul Wade s’en sort indemne mais des élus du peuple sont en prison.
Et février commence encore mal pour Macky puisque l’opposition remet ça le mercredi 04.
Malgré tout ce qui se passe depuis juillet, « tout va bien » selon Macky et sa presse. Ils ignorent qu’un climat délétère s’installe au Sénégal…Quand ça va péter Alors…
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*