MACKY REDISTRIBUE LES CARTES

macky_tete_inclineeLe Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui s’est finalement réuni hier, mardi 21 octobre, sous la présidence de Macky Sall, a été une occasion pour le président du CSM d’opérer un grand chamboulement dans la magistrature. Le chef de l’Etat a procédé à une véritable redistribution des cartes, car aucun compartiment de la Justice n’a échappé à ce vaste mouvement d’ensemble. Cette rencontre, une première sous l’ère Me Sidiki Kaba, ministre de la Justice, Grade des Sceaux a consacré, outre le «limogeage» de Taïfour Diop (voir par ailleurs), la confirmation de Mahawa Sémou Diouf comme Doyen des Juges, poste qu’il occupe depuis six ans.

La réunion du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) d’hier, mardi 21 octobre, en plus de la première mesure concernant, le «limogeage» de Taïfour Diop, Premier président de la Cour d’Appel de Saint-Louis, a consacré des nominations à des postes, des détachements (ou fin de détachements) de magistrats, des mises en position de stages ou des fins stages ou disponibilité, d’avocats généraux, de conseillers, de procureurs mais aussi l’affectation de plusieurs substituts du Procureur dans d’autres fonctions, entre autres décisions.

Bref, Macky Sall a procédé à une véritable redistribution des cartes. En atteste, de la Direction des affaires civiles et du Sceau (DACS) à la Direction des services judiciaires (ASJ), en passant par la Direction de l’éducation surveillée et de la protection sociale, l’Administration centrale du ministère de la Justice la Cour suprême, des Cours d’Appel, les Tribunaux régional hors classe et départemental hors classe de Dakar, les Tribunaux régionaux et départementaux, tous les compartiments de la Justice ont subi des retouches.

C’est ainsi qu’Amadou Bal, précédemment directeur de Cabinet du Premier ministre, donc en position de détachement à la Primature, est nommé conseiller à la Cour suprême. De même Henri Grégoire Diop, président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) atterrit à la Cour d’Appel de Thiès, dont il devient le Premier président par intérim.

Le magistrat hors hiérarchie, jusque-là Premier président de la Cour d’Appel de Kaolack (poste qu’il occupe depuis le 06 octobre 2006) est nommé cumulativement avec ses fonctions, Président de la CREI suivant décret n° 2013-1032 du 18 juillet 2013. Le président de la CREI est remplacé à Kaolack par son confrère Sidya Bodian, précise un communiqué du ministère de la Justice sur les décisions prises lors de la réunion.
La rencontre a également confirmé Mahawa Sémou Diouf comme Doyen des Juges, contrairement à la presse qui annonçait son départ. En poste depuis six ans, Mahawa Sémou Diouf est un magistrat respecté. Le doyen des juges, appellation courante pour désigner le juge du Premier cabinet d’instruction, est à la tête de cinq collègues qui dirigent les autres cabinets. Généralement, il hérite des dossiers les plus importants, comme c’est le cas avec le meurtre de l’étudiant Bassirou Faye.

Le magistrat Cheikh Ndiaye est nommé à la tête de la Cour d’Appel de Saint-Louis, en remplacement de Taïfour Diop, qui est affecté à l’Administration centrale du ministère de la Justice. Ciré Aly Ba, Procureur général près la Cour d’Appel de Tambacounda, maintien son poste d’affectation, cumulativement avec ces charges d’Administrateur des Chambres africaines extraordinaires (CAE). Aussi, le Tribunal régional de Kolda a un nouveau président par intérim, en la personne d’Abdourahmane Ndiaye, précédemment Président du tribunal départemental de Bakel.

Le Parquet de la Cour d’Appel de Dakar n’a pas échappé au mouvement. Ainsi, El Hadji Gormack Tall est désigné avocat général par intérim près cette juridiction. Yoro Moussa Diallo, précédemment Délégué par intérim du Procureur de la République près le tribunal départemental hors classe de Dakar en devient le Procureur de la République par intérim. Et, Boubacar Albert Gaye, précédemment Procureur général près la Cour d’Appel de Kaolack est casé à l’Administration centrale du ministère de la Justice. Ndary Touré, précédemment en position de disponibilité est nommé Procureur général alors que l’ancien procureur Ousmane Diagne, précédemment Conseiller délégué à ladite Cour devient avocat général délégué.

A l’issue de la réunion d’hier, le grade de magistrat honoraire est conféré à madame Andrésia Vaz, dans l’emploi de Premier Président à la Cour suprême, entre autres mesures.

SudOnline

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*