Macky SALL à Youssou NDOUR : « Si je ne touche pas à Walfadjri, pourquoi je m’en prendrais au GFM »

Nos confères de Dakaractu rapporte le contenu d’une entrevue entre le président Macky SALL et le patron du Groupe futurs médias (GFM) qui se serait plaint auprès de lui des nombreuses démissions enregistrées dernièrement dans sa boîte.

Fidèle ou pas, ce qui est mis dans la bouche du président de la République est énorme. En effet, selon nos confrères, Youssou NDOUR qui aurait indiqué faire l’objet de complot visant à déstabiliser son groupe a eu les assurances du leader de l’APR qui s’est défaussé sur Walfadjri.

« Des échanges entre les deux, il est ressorti que le président a fait savoir à l’artiste-chanteur qu’il n’était animé d’aucune volonté de l’affaiblir ou de nuire à ses intérêts. Mieux, lui a-t-il précisé, si vraiment il voulait s’en prendre à un organe de presse, Walfadjri qui ne cessait de le traîner dans la boue allait à ce jour être rayé des listes d’entreprises de presse du Sénégal. Macky SALL de relever que le groupe de Sidy Lamine NIASSE n’a jamais fait l’objet d’un quelconque règlement de compte malgré le fait que celui-ci l’attaque matin, midi et soir en l’accusant de faits infondés. Et ce, sans jamais être inquiété. Il dit n’avoir, malgré tout ce tort à lui fait, jamais pensé ni posé un acte allant dans le sens de nuire aux intérêts du groupe Walfadjri. Ainsi il lui a signifié de vive voix, que si ce groupe qui ne cesse de l’attaquer, jusqu’à ce jour, a été épargné, lui ne voit pas donc d’intérêt à s’en prendre à l’entreprise de presse d’un allié », rapporte Dakaractu.

Une ligne de défense constituée d’un tissu de contrevérités. Si tant est que c’est Macky SALL qui a tenu de tels propos. En effet, les Sénégalais se souviennent encore de la journée du 20 mars 2016 quand, en plein scrutin référendaire, le directeur de l’ARTP s’est pointé dans les locaux du groupe Walfadjri menaçant de le fermer. Un an plus tard, l’ARTP est revenu à la charge. Les services d’Abdou Karim SALL qui sont allés sortir une facture d’un montant de 241 900 008 F Cfa datant du 21 février 2011 arguant que Wal Fadjri ne l’avait jamais payée, ont tout fait pour saboter le concordat que le groupe voulait obtenir. Et, ce ne sont que ces crocs-en-jambe qui sont rendus publics.

WALFNet

In the Spotlight

Wade à Dakar dans deux semaines

by James Dillinger in Politique 0

Comme prévu, Me Abdoulaye Wade devrait faire son retour à Dakar dans moins de deux semaines. Selon Libération qui donne l’information, ce justifie l’accélération des travaux entamés dans sa résidence du Point E. Quid du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*