Macky Sall après sa visite au khalife : «Il y a eu beaucoup d’interventions malveillantes entre Touba et moi»

Macky Sall après sa visite au khalife Serigne Sidy Moukhtar mbackeSon dernier séjour remonte au Magal de Touba, hier le chef de l’Etat est venu partager la douleur qui affecte la communauté mouride, suite au rappel à Dieu de Serigne Abdou Hakim Mbacké. Macky Sall a mis à profit son déplacement pour parler de ses relations avec Touba qu’il considère comme étant au beau fixe.

Le président de la République, qui entretenait des relations étroites avec le regretté Serigne Abdou Hakim Mbacké, ne pouvait pas ne pas faire aller présenter ses condoléances à la communauté mouride. Arrivé un peu après la prière de 17 heures, ce dimanche, le Président Macky Sall s’est entretenu longuement avec le khalife général des mourides à la résidence Cheikhoul Khadim.

Ensuite, Macky Sall et sa délégation ont fait cap sur Darou Minan pour présenter leurs condoléances à Serigne Mountakha Mbacké, khalife de la famille et Serigne Cheikh Mbacké, fils aîné du regretté marabout. A Darou Minam, Macky Sall a eu un tête-à-tête avec le marabout. A sa sortie, il déclinera l’objet de sa présence :

«Je viens de rendre visite d’abord au khalife général Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké pour lui présenter mes condoléances et les condoléances de la Nation, suite au rappel à Dieu de Serigne Abdou Hakim Mbacké. Je suis venu voir le khalife de Serigne Bassirou Mbacké pour lui présenter également mes condoléances et lui redire les relations d’estime et de confiance qui nous unissaient au défunt marabout, qui a été un modèle exceptionnel de piété et de sagesse.»

«Plusieurs fois, j’ai été dans sa cour. C’est un homme de Dieu qui est parti, un homme de foi. Il m’a rappelé également ces liens et a prié bien entendu pour nous tout en nous félicitant pour les prises de position courageuses, selon lui, lors du passage du Président Obama sur les questions que vous savez», rappelle le Président Sall.

«De façon générale, c’est une démarche normale lorsqu’un chef religieux de cette dimension nous quitte, il est normal que quel que soit notre calendrier que nous puissions sacrifier à ce devoir impérieux de venir présenter les condoléances de la Nation. C’est un peu la quintessence de l’entretien que j’ai eu avec Serigne Mounta­kha», souligne le chef de l’Etat.

Auparavant, le chef de l’Etat avait discuté avec le khalife général des mourides. «Avec le khalife général, nous avons plutôt parlé des relations entre l’Etat et la religion. Nous avons beaucoup échangé là-dessus et aussi sur les travaux que nous sommes en train de réaliser. Il m’a donné des prières.

Il faut le dire, il y a eu beaucoup d’interventions malveillantes qui ont souvent pour vocation de mettre un grain de sable entre Touba et le président de la République. Evidemment, cela ne peut aboutir parce que, ce n’est pas fondé sur des éléments objectifs et concrets», explique Macky Sall.

«Notre vocation en tant que chef de l’Etat, c’est d’apporter tout le soutien de l’Etat au culte, à la religion, à toutes les confréries mais particulièrement à Touba pour ce que Touba représente. Notre engagement est sans calcul. Je pense que je suis reparti plus que confiant et le khalife lui-même a été très réconforté par cette visite», indique encore le Président Sall, avant de soutenir : «Nous rendons grâce à Dieu pour nous avoir permis cette occasion de clarifier tout cela.

Des efforts importants ont été faits l’année dernière pour relancer les travaux malgré que nous étions dans une période de transition difficile. Nous avions en son temps pu débloquer les moyens qu’il fallait. Concernant les inondations, Touba, au même titre que la banlieue et la ville de Bambey, va bénéficier aussi d’un programme spécial. D’ailleurs, à ce niveau, toutes les dispositions sont prises.»

«Si on interrogeait les sénégalais sur la dépénalisation de l’homosexualité,…»

Evoquant sa déclaration sur la dépénalisation de l’homosexualité, Macky Sall expliquera : «Je ne pouvais faire autrement, puisque je représente le Sénégal et dans ce cas, je ne peux que prendre la position des Sénégalais. Je suis persuadé que si on interrogeait les Sénégalais sur la question (dépénalisation de l’homosexualité), 99% d’entre eux auraient la même position que la mienne.»

Macky Sall était accompagné des ministres Khadim Diop, Arame Ndoye et Aly Ngouille Ndiaye. Il a été précédé dans la maison de Serigne Mountakha par la délégation du Pds avec à sa tête Oumar Sarr. Le Prési­dent de Rewmi, Idrissa Seck, quant à lui, était à Touba depuis samedi.

Écrit par Boucar Aliou DIALLO Correspondant badiallo@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*