MADAGASCAR : Doing business – Madagascar vise la 80e place

Eric-R-400x330Madagascar met la barre très haut. Le gouvernement se lance le nouveau défi de gagner plusieurs points dans le classement général de Doing Business. « Le dernier rapport place Madagascar au 164e rang. Notre objectif est d’en atteindre le 80e », a affirmé Eric Robson Andriamihaja, directeur général de l’Eco­nomic development board of Madagascar (EDBM), lors d’une mise au point sur l’avancement des réformes de Doing Business, hier à Ankorondrano.
L’évènement a permis de constater que beaucoup reste à faire dans l’amélioration des points qui font mal dans le climat des affaires, même si des améliorations sont déjà menées pour satisfaire les besoins des investisseurs. La lourdeur des procédures, par exemple, reste un grand facteur de blocage dans la création d’entreprise. C’est pourquoi le pays a reculé de 16 points dans le classement général de cet indicateur. « Des réformes sont en cours pour réduire les procédures, les coûts et les délais nécessaires à la création d’entreprise », a fait savoir le numéro un de l’EDBM. « Si nous voulons avancer, plusieurs lois devraient être amendées », continue-t-il d’expliquer.
Entre les textes, les corrections et la réalité sur terrain, le chemin est encore long. L’occasion a permis aux différents responsables des modifications d’obtenir davantage d’informations sur  les vécus quotidiens des entreprises basées à Mada­gascar. « Nous réclamons une mise en harmonie entre le système fiscal et le système de comptabilité », a précisé un cadre dans un cabinet d’audit.

Le Doing Business est un rapport qui mesure, chaque année, l’évolution de l’environnement des affaires dans les pays membres de la Banque mondiale, dont Madagascar. Plusieurs indicateurs sont évalués dans ce rapport. La création d’entreprise, l’octroi de permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, l’obtention de prêts, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des taxes et impôts, entre autres, figurent dans ce rapport.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*