Madagascar : Ivandry – Le consul de Corée kidnappé devant sa résidence

Madagascar_Consul-de-CoreeGoulam Razaali, consul honoraire de la Corée du Sud a été enlevé par une escouade de braqueurs, hier soir. Il a été arraché de son véhicule. Un gang de ravisseurs a fait parler d’elle à Ivandry, juste devant la villa Elisabeth. Hier en début de soirée, Goulam Razaali, consul honoraire de la Corée du Sud à Madagascar, s’est fait kidnapper devant sa résidence par trois individus encagoulés, brandissant chacun un fusil Kalachnikov. Le rapt a été perpétré aux alentours de 19 heures et quart. La victime était sur le point d’entrer dans sa propriété, à bord d’un véhicule diplomatique, lorsque la bande a sévi.

Les informations recueillies sur les lieux révèlent que le gardien était en train d’ouvrir le portail, lorsque le trio criminel a surgi de nulle part. De visu, les assaillants se sont terrés dans la cour, attendant de pied-ferme leur proie. Pendant que l’un des kidnappeurs tenait en respect le gardien en braquant sur lui son fusil d’assaut, ses deux acolytes se sont, pour leur part, rués vers le consul pour l’arracher hors de son véhicule.

Sitôt tombée dans leurs griffes, la victime a été jetée dans une Renault Espace garée dans un coin de la rue. Des voisins estiment qu’un quatrième membre de la bande avait déjà attendu au volant de ce monospace.

Deuxième rapt

« Il y avait un embouteillage monstre sur l’axe menant à Analamahitsy, lorsque le rapt a été commis. Le sens opposé était en revanche fluide. Curieusement, je n’ai aperçu aucun monospace prendre cette direction. Les malfaiteurs ont apparemment emprunté la descente qui passe par Alarobia Amboniloha.

Cette voie semblait dégagée au moment des faits », lance, quant à lui, un agent de la sécurité, posté devant une propriété

sise de l’autre côté de la route, lors de ces scènes. « Quelqu’un a déclenché la sirène d’alarme, environ une quinzaine de minutes plus tard, des éléments d’intervention d’une société de gardiennage, en charge de la sécurité du domaine consulaire sont venus à la rescousse. À leur arrivée, les ravisseurs se sont déjà évanouis dans la nature. La police a ensuite débarqué », poursuit l’agent de sécurité interrogé.

C’est la deuxième fois que Goulam Razaali est la cible d’une escouade de ravisseurs. Ce Français d’origine indienne, en avait déjà fait les frais, il y a quelques années dans les mêmes circonstances. À la tête du groupe Edelec, Goulam Razaali se classe parmi les importants opérateurs économiques de la Grande Île.

La veille de son enlèvement, il était convié à un déjeuner de presse entre le Président de la République et les opérateurs.

Interrogé sur ce crime qui venait de se commettre, la famille du consul, sous le choc après ce qui s’est passé, s’est murée dans le silence. « Les émotions sont fortes, le moment n’est pas opportun pour en parler », a confié d’un ton ébranlé un proche de la victime.

Seth Andriamarohasina

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*