Magal 2017 : « Ce que nous avons vu à Touba, n’existe qu’à la Mecque »

Les délégations étrangères présentes au grand magal sont tombées sous le charme de Touba. Elles ont été séduites par, entre autres, la forte affluence des fidèles, tout âge confondu, dans la capitale du mouridisme. « Ce que nous avons vu ici n’existe qu’à la Mecque. Et s’il existe en terre saoudienne, on ne trouvera pareille affluence qu’à Arafat », a dit Mohamed Adjani Al Hussein, Recteur de la faculté Darou Salam, en Turquie.

Doyen des descendants du Prophète (Psl) en Turquie, il a été désigné invité d’honneur de ce grand magal 2017. Dans une déclaration faite après son accueil par le porte-parole du khalife général des mourides, Serigne Bass Abdou Khadr, le guide religieux s’est prononcé au nom de toutes les délégations. Il a estimé que le magal doit faire l’objet d’une communication plus intense pour permettre aux musulmans du monde entier d’être informés de sa célébration annuelle.

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*