Magal 2018: Face aux inondation Touba lance un cri de détresse

Si L’hivernage fait l’affaire des paysans et des cultivateurs qui attendent avec impatience les pluies,ce n’est pas le cas pour certains populations.

Touba n’a pas été épargnée par les fortes précipitations. Dans cette ville,au moment ou certains, implorent  le ciel d’ouvrir ses vannes,d’autres prient pour le contraire.
De nombreuses maisons sont sous les eaux et les familles relogées. Cette situation desastreuses a été une occasion pour les victimes d’élever la voix, d’exprimer leur désarroi “nos maisons sont inhabitables, on relevait les lits à l’aide des briques pour dormir, nos murs,tombent,nos bagages détruits et nous rencontrons beaucoup de difficultés vraiment c’est un calvaire “dénonce Elhadji Fallou Ndiaye un habitant de keur Niang
Cette situation se répètent tous les hivernage depuis ,bientôt 10 ans. Même s’il est vrai que l état à fait des efforts pour l assainissement, force est de rappeler que des dispositions importantes doivent être prise,avant le grand magal de Touba…”Nous demandons aux autorités de trouver des solutions le plus rapidement possible, le magal approche et nous ne pourrons pas accueillir nos parents et leurs amis dans ces conditions.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*