Magal de Touba 2017, le Bilan de la Police (Interpellations, chanvre indien, accidents…)

Les forces de Police, déployées à Touba dans le cadre du Magal, n’ont pas du tout chômées.

Pour en être convaincu, il suffit de jeter un coup d’œil sur le bilan d’après Magal dressé par la Police et communiqué par le Commissaire Abdoulaye Diop, Directeur de la Sécurité publique.

Même si les chiffres de cette année sont impressionnants, M. Diop, précise qu’il y a une nette baisse par rapport aux années précédentes.

Voici les chiffres :

-395 interpellations  pour vol, détention de chanvre indien, vagabondage, ivresse publique, escroquerie, recel, outrage à agent, détention d’arme blanche…

-51 accidents dont 8 corporels, 41 matériels et 2 mortels

-10 kg de drogue

-250 g de chanvre indien et 24 cornets

-120 pièces saisies

-85 véhicules mis en fourrière

Magal 2017 : ce n’était pas la fête pour voleurs et pickpockets, plus de 250 individus arrêtés

Les forces de l’ordre mobilisées en grand nombre n’ont pas chômé à Touba à l’occasion de la 123e édition du Magal. Voleurs et autres fumeurs de chanvre indien l’ont su à leurs dépens.

Selon le Bureau des relations publiques de la Police nationale pas moins de 250 individus ont été interpellés pour diverses infractions. Si certains sont accusés de vol, vagabondage, abus de confiance, d’autres sont tombés pour  usage et détention de chanvre indien, conduite sans permis de conduire etc.

«Pour une bonne couverture sécuritaire, sept postes de police avancés entièrement équipés sont installés sur les routes de Darou Rahmane, Dahra, Guédé, Darou Mousty, Darou Khoudoss et Keur Baye Lahat», a déclaré la police qui donne rendez-vous ce jeudi pour l’établissement d’un bilan définitif du Magal.

Magal 2017 : 134 accidents, 54 morts

Le grand magal de Touba vient de baisser les rideaux. Cette 123e édition a été aussi marquée par de nombreux accidents ayant fait beaucoup de victimes.

Selon le bureau des relations publiques de la Brigade nationale des Sapeurs-Pompiers, il y a eu 134 sorties pour des interventions.

Au total 459 victimes dont 54 morts ont été dénombrés le jour du Magal en plus des dizaines de blessés répertoriés. Un bilan lourd qui fait de cette édition, d’après le commandant Oumar KANE, la plus meurtrière, comparée à l’année dernière (13 morts).

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*