Maitre Sidilki Kaba , l'étrange soldat des nouveaux mercenaires du Macky !

Madere Fall photoNous avions applaudi des deux mains, après avoir pris connaissance de la publication de la liste définitive du nouveau gouvernement qui sera dirigé par madame Aminata Toure, nommée premier Ministre et chef du gouvernement de l'ère 2 du Macky .
À ce propos nous saluons le courage et la volonté politique du président de la République de la dissolution, certes tardive , mais tres bien appréciée, de ce gouvernement qui n'en était pas un , pour enfin faire bouger les choses . 
Rien à dire sur le choix de madame Touré Il est tout à fait judicieux à notre avis. Nous la félicitons au passage . 

Par contre ce qui nous paraît étrange c'est la nomination du Ministre de la justice, monsieur Sidilki Kaba, un nom plus malien que sénégalais d'ailleurs. En effet, monsieur, nous est présenté comme un militant des droits humains, avocat . Un avocat international .
Mais , on nous avait pas dit que Maître Kaba est l'avocat de Bourgi qui est poursuivi présentement par l'Etat du Sénégal dans la traque des biens mal acquis !
- Maître est un est défenseur chevronné de l'homosexualité . Il milite pour sa dépénalisation au Sénégal .

Ne serait ce que pour ces deux raisons, maître ne devrait jamais accepter ce poste .
Le conflit d'intérêt et de principe est manifeste . Et comme l'a si bien dit son homologue Maître Elhadj Diouf l''on ne peut pas être juge et partie. La dépénalisation de l'homosexualité est imaginable au Sénégal, c'est une exigence culturelle, morale, religieuse , disons sociale. 

En réalité, l'on ne peut pas à la fois poursuivre et défendre en même temps un présumé voleur . Le ministère dont il a la charge, poursuit son client Bougi, le procès n'est pas encore clos , même si son client bénéficie d'une liberté provisoire . Il est également l'avocat des victime du président Habré . Et tout le monde sait que l'Etat du Sénégal est le maître d'œuvre du futur procès de l'ancien président tchadien.

En définitive , voilà que se repose la lancinante problématique du choix de nos dirigeants, lequel n'est pas toujours basé sur des critères objectifs de compétences avérées, mais plutôt sur le copinage et le clientélisme politique.
À l'heure où nous sommes, le Sénégal et les sénégalais, sont pressés de voir les choses bouger. Que cessent les tâtonnements et les tergiversations. Nous avons presque perdu 18 mois avec le gouvernement sortant . Monsieur Abdoul Mbaye est un grand monsieur, mais le Macky n'était pas son domaine .

Enfin, nous ne terminerons pas, sans interpeler le chef du Macky sur les nominations "under table" comme celle de Youssou Ndour, remercié par madame Toure pour incompétence, mais repris comme ministre conseiller auprès du President de la République. Ce genre de pratique fait légion et ne vous honore nullement . Vous êtes bien le chef de l'Etat, mais pas le propriétaire de l'Etat .
Les maigres ressources financières de notre pays ne devraient pas servir à entretenir des relations amicales ou parentales . 
Servez vous de votre caisse noire , constituée d'une centaine de milliards de franc CFA , si vous êtes vraiment obligé. Car , si ceux qui sont tous remerciés du gouvernement et des structures de l'Etat continuent d'émarger et de bénéficier des avantages liés à leur fonction, le trésor public en souffrirait énormément et cela ne correspondrait nullement à la politique de rupture et de bonne gouvernance qui tarde malheureusement à se concrétiser à travers vos actions quotidiennes . 

Madère Fall 
CPASA
USA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*