Mali : Selon un sondage d'opinion. La France est très impopulaire au Mali

hollande impopulaire maliUn sondage, réalisé du 30 janvier au 1er février 2015 auprès de 1100 personnes de 18 ans et plus dans le district de Bamako sur l’affaire Charlie Hebdo, montre que la quasi-totalité de la population (93,3 %) condamne les caricatures du prophète (PSL). Et dans cette étude, c’est l’image de la France libératrice qui se trouve au centre des mécontentements. A travers ce sondage, rendu public hier, l’ingénieur statisticien Sidiki Guindo a touché d’autres pans de la vie nationale.

Les statistiques sont sans ambages suite à la reprise des caricatures du prophète (PSL). Constat : récemment libératrice du Mali, la France (avec 60,5 % d’avis défavorables) est aujourd’hui moins populaire que la Chine (seulement 11,3 % d’avis défavorable) et les Etats-Unis (27,1 % d’avis défavorables).

La quasi-totalité de la population (93,3 %) condamne les caricatures du prophète (PSL). La quasi-totalité de la population n’est donc pas Charlie à cause des caricatures. Et c’est seulement 42,6 % qui pensent que la réponse des terrorises était disproportionnée.

A la question de savoir avez-vous une opinion favorable ou défavorable des Etats-Unis, de la Chine, de la France ? Selon les enquêteurs, pour la Chine, on trouve que 86,7 % ont une opinion favorable de ce pays contre seulement 11,3 % d’opinion défavorable. Tandis que 68,4 % ont une opinion favorable contre 27,1 % d’opinion défavorable des Etats-Unis. En ce qui concerne la France, la proportion de personnes ayant une opinion favorable est de seulement 38 % contre jusqu’à 60,5 % d’opinion défavorables.

Il ressort de ces résultats qu’auprès de la population bamakoise, la Chine et les Etats-Unis ont aujourd’hui une meilleure image que la France. L’analyse par sexe et par niveau de formation démontre que la proportion d’hommes ayant une opinion défavorable de la France est de 65,9 % contre 54,1 % pour les femmes.

Le tollé Charlie Hebdo

Sur l’affaire Charlie, la quasi-totalité de la population (93,3 %) condamne les caricatures du prophète (PSL) alors qu’environ 3,1 % trouvent que la liberté d’expression devrait permettre de caricaturer même le prophète (PSL) et 3,6 % n’ont pu donner de réponse à la question. Sur l’attentat contre les journalistes de Charlie hebdo, seulement 42,6 % de la population qui condamne cet acte.

Le sondage fait ressortir qu’aujourd’hui, aux yeux des Maliens, la Chine et les Etats-Unis sont plus populaires que la France. Sur l’affaire Charlie hebdo, les Maliens condamnent les caricatures (plus de 93 %) et seulement 42,6 % condamnent l’attentat contre les journalistes de Charlie Hebdo.

La leçon à tirer de ce sondage est surtout la chute vertigineuse de la France au sein de la population. Comment se fait-il que la France libératrice du Mali soit aujourd’hui moins populaire que la Chine et les Etats-Unis ? De ce fait, il ressort que la cote de popularité (% de personne ayant un avis favorable sur la France) est passée de plus de 80 % à 38 % de 2012 à nos jours.

Mieux, nombre des Maliens pensent que le journal Charlie Hebdo, devait avoir la sagesse de rendre la vie moins difficile à la France, aux Français, aux présidents des pays musulmans comme le Sénégal, le Mali, le Niger, le Maroc, aux grandes entreprises françaises, aux chrétiens et aux musulmans du monde, à leurs gardes du corps, à leurs collègues.

Le fait de reprendre la caricature après les attentats a radicalement changé la position des musulmans. En effet, il est établi que c’est seulement 3,1 % de la population qui pensent que c’est un droit pour le journal de caricaturer qui il veut y compris le prophète (PSL), 39,5 % de la population condamnent les deux actes (l’attentat et les caricatures) et 53,8 % condamnent les caricatures sans condamner les terroristes.

Pour une bonne partie de la population le fait de reprendre les caricatures facilite le travail aux terroristes, car il met les musulmans y compris ceux de France dans une situation ambigüe alors qu’on ne peut aujourd’hui lutter efficacement contre le terrorisme sans associer pleinement la population musulmane.

Alpha Mahamane Cissé

L’Indicateur du Renouveau

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*