Mamadou Diop, ancien maire de Dakar : «Le colonel Ndao n’a pas enduré le dixième de ce que j’ai enduré»

72d18a7933376477c5804f471f8442ddOfficier supérieur de la gendarmerie à la retraite, l’ancien maire de Dakar, Mamadou Diop, déclare que le colonel Ndao n’a pas le droit d’écrire un livre, quel que soit le bien fondé ou non de ce qu’il avance. «Moi qui vous parle, j’ai subi 10 fois plus dur que ça, mais je suis resté. Quand en 1970, je soutenais une thèse de doctorat, j’étais militaire.

Mais on m’a relevé au lieu de me féliciter. On me renvoie de la gendarmerie sans emploi. Mon tort, c’est d’avoir soutenu une thèse de droit. Ensuite, je suis allé faire autre chose. Je suis allé à la Cour suprême. Je n’ai pas besoin d’écrire pour ça. Il y a d’autres faits également que je ne peux pas dire. Ce que j’ai enduré, lui, le colonel Ndao, n’a pas enduré le dixième. Personne ne m’a entendu parce que ce sont les règles du jeu», dit-il dans un entretien avec «Siweul».

Selon lui, l’armée c’est la discipline et l’obéissance aux ordres, une obéissance absolue. «Les ordres du chef, on les exécute sans hésitations ni murmures, dit-on. En un mot, l’armée, c’est une société d’adhésion qui a une charte. Vous adhérez avec ces conditions ou pas. Donc si vous voulez, vous adhérez, mais dès lors que vous le faites, vous adhérez aux règles de discipline, de respect de la hiérarchie, mais également de conservation des secrets militaires. Il y a une règle qui vous dit que vous ne pouvez pas écrire un livre sans autorisation. Si le colonel écrit sans autorisation, il est en infraction. Ce n’est pas ce qu’il dit qui est important, mais un officier en activité doit avoir l’autorisation pour écrire. Même pour se marier, il doit avoir l’autorisation», dit-il.

SenewebNews

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*