Mamadou DIOP Decroix : «Sous Le Président SALL, On A Légalisé L’entente Directe À Partir De Cinquante Milliards… »

« Si sous Wade, les gens étaient des artisans, sous Macky SALL, ses partisans sont dans la grosse industrie en matière de mal gouvernance ».

La déclaration est du leader d’And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS). Dans un entretien avec le quotidien Le Soleil, qui a remis Yakham MBAYE à l’écriture, Mamadou DIOP Decroix se complait à faire la comparaison entre le régime de Macky SALL et celui qui l’a précédé. Et c’est pour faire porter le bonnet d’âne aux dirigeants actuels.

« Sous WADE, à partir de cinquante millions de F Cfa, vous ne pouviez pas faire une entente directe pour exécuter des marchés. Sous le Président SALL, à partir de cinquante milliards de F Cfa, vous pouvez ne pas avoir d’appel d’offres. C’est ce qu’on appelle l’offre spontanée. On a légalisé l’entente directe à partir de cinquante milliards et au-delà. Si ce n’est pas le summum de la pratique de la corruption, je ne vois pas ce que cela peut être », soutient DIOP Decroix.

Selon l’ancien camarade de parti de Landing SAVANE, c’est justement sur la question de la gouvernance que le régime de Macky SALL risque d’être sanctionné. « Au Sénégal, on ne gagne pas une élection par le bilan. WADE a atterri à l’aéroport Blaise DIAGNE en 2012. Il a ouvert l’autoroute avant le second tour. Malgré tout, il a perdu. Il n’a pas perdu sur les réalisations. Tout le monde disait, y compris ses opposants les plus radicaux : « Il a travaillé, mais…». Le « mais » renvoie à la gouvernance. C’est sur la gouvernance qu’on perd des élections au Sénégal », observe Mamadou DIOP Decroix.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*