Mame Adama GUEYE : «La richesse du Sénégal, c’est la paix et la stabilité. Il ne faut pas qu’on laisse Macky les détruire»

Me Mame Adama GUEYE  a rencontré ce mercredi l’ancien président de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) qui s’est également déclaré candidat à la prochaine présidentielle.  

Une occasion que l’ancien bâtonnier  de l’ordre des avocats  a saisie pour davantage s’épanché sur les nombreux reproches qu’il fait au régime de Macky SALL et pourquoi les opposants doivent se liguer.

« Nous faisons face à un projet de forcing, à un attentat contre la démocratie en voie de perpétration. Pour cela, ou on attend sa réalisation et on essaie de réparer, ou alors on laisse passer, ou alors on anticipe en préconisant une démarche opérationnelle. Ce qui est en jeu, c’est l’avenir de la démocratie sénégalaise. Cette démocratie c’est notre patrimoine constitué par l’engagement, la détermination et la lutte de générations de Sénégalais », a soutenu Me Mame Adama GUEYE.

Poursuivant, l’avocat, repris par Le Témoin,  en appelle au sens du devoir et des politiciens et des Sénégalais. « Nous ne pouvons pas accepter et laisser faire un candidat remettre en baisse notre démocratie sur la base de son obsession à obtenir un deuxième mandat. Ce n’est pas acceptable. C’est le devoir de chaque Sénégalais de défendre la démocratie qui est notre patrimoine.

La défense de cette démocratie est la condition sine qua non pour garantir la paix sociale, la stabilité sociale et la cohésion sociale. Parce que ce forcing en cours de perpétration, risque de plonger le pays dans l’instabilité. Il faut que chaque Sénégalais soit conscient que la paix et la stabilité sociale sont la richesse du Sénégal. Ce n’est pas le pétrole et le gaz. Notre richesse, ce n’est pas le pétrole et le gaz mais la paix et la stabilité sociale », a déclaré  Me Mame Adama GUEYE qui trouve qu’il ne faut pas laisser Macky SALL les torpiller.

WALFNet

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*