Mandat de dépôt pour trois gros calibres

Reubeuss
Maison d’Arrêt de Rebeuss

EnQuête écrivait vendredi, à propos du scandale du détournement présumé à la Librairie Clairafrique, que les personnes citées dans ce scandale risquent bien de se retrouver dans les prochaines heures en prison.

Eh bien, c’est chose faite puisque l’ex-directeur général de la Librairie Clairafrique, Jean-Charles Faye, le Directeur administratif et financier (Daf) Guy Anoma, le chef-comptable Théophile Coly sont tous les trois sous le coup d’un mandat de dépôt. Seule l’informaticienne Liliane Thiaw échappe provisoirement, car elle aurait été placée sous contrôle judiciaire.

On les accuse avec des charges différentes de détournement et de complicité de détournement de fonds sur plus de 600 millions de francs Cfa. Il faut dire que ce n’est point une surprise.

En effet, le Parquet avait non seulement requis le mandat de dépôt contre tout ce beau monde, mais aussi le fait que les autorités de l’Eglise se soient braquées contre l’ancienne direction de Clairafrique rendait les rapports de force inégaux…

EnQuête avait fait part vendredi d’une lettre électrique, rédigée par le chef de l’Eglise, le cardinal Théodore Adrien Sarr et envoyée à Jean- Charles Faye, en janvier 2011. ’’Les divergences apparues entre vous et moi depuis plusieurs mois prouvent que vous n’avez pas toujours nourri la préoccupation de vous référer à l’autorité diocésaine, avant la prise de certaines décisions importantes, ni attendu son aval. Un exemple : le changement de votre traitement à partir de vos 60 ans’’, écrit en effet le Cardinal Sarr.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*