MANDAT PRÉSIDENTIEL: LA FORFAITURE MORALE DE MACKY SALL

 

« Un bon citoyen est loyal et fidèle à sa parole » Benoit Lacroix

Macky Sall-en-sueurAprès moult tergiversations, la décision du Président Macky Sall de renoncer à la réduction du mandat en cours, contre la volonté de l’écrasante majorité des sénégalais constitue une transgression absolue de toutes les règles de base qui régissent notre société bâtie sur les  principes de vertu et sur des valeurs liées à la sacralité la parole donnée.

Au-delà, cette décision pour le moins hasardeuse et empreinte de calculs politiciens, n’est adossée sur aucun fondement juridique avéré ; l’avis du Conseil Constitutionnel, dans cette affaire, ayant exclusivement une portée consultative comme précisé par tous les Constitutionnalistes.

En vérité, cet acte marque une véritable rupture de confiance entre Macky Sall et le peuple sénégalais. Plus qu’une rupture de confiance, il s’agit là d’une forfaiture morale de la part de Macky Sall dont la parole sera désormais, quoiqu’il advienne, mise en doute.

L’obsession d’un second mandat et la crainte d’une défaite de son camp en 2017 ne sauraient justifier tous les reniements, tous les écarts, toutes les déviances-possibles-et-imaginables.

Par ce gigantesque WAKH WAKHEET, le Président Macky Sall vient de porter un énorme coup aux sénégalais et à la démocratie sénégalaise.

Si d’un point de vue personnel,  je reconnais à Macky Sall la légitimité d’un mandat de 7 ans ; au niveau moral, en ma qualité de citoyen sénégalais, je lui dénie désormais le pouvoir de me représenter et de parler en mon nom.

Le 16 février 2016 est une parenthèse sombre dans l’HISTOIRE politique du Sénégal.

Une HISTOIRE dont Macky Sall est entrée par « effraction » et dont il ressortira sûrement par la petite porte. Quant au Conseil Constitutionnel, il a définitivement raté le train de l’histoire, et par là une bonne occasion de se réconcilier avec les sénégalais, après l’épisode controversé de la candidature de Wade en 2012.

Seybani-Sougou
E-mail: sougouparis@yahoo.fr

In the Spotlight

La ruée vers l’énergie nucléaire en Afrique

by Babacar Diop in ACTUALITE 0

Dix États africains ont clairement indiqué leur intention de construire des centrales nucléaires. Ils prennent la suite de l’Afrique du Sud, seul pays du continent à disposer d’une usine dotée de deux réacteurs. Jeudi, 20 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*