MANDIAYE GAYE SE DÉMARQUE DE MACKY

mandiaye_gayeInvité du jour de l’émission Objection de la radio Sudfm hier, dimanche 19 octobre, le chroniqueur politique Mandiaye Gaye s’est démarqué de la dernière sortie du président Macky Sall sur la propension des sénégalais à passer toute l’année à faire la fête. Mandiaye Gaye invite notamment le chef de l’Etat à donner l’exemple en mettant en œuvre les réformes promises.

Du Mimétisme ! C’est ainsi que, Mandiaye Gaye, chroniqueur politique et auteur de plusieurs publications dans la presse, résume la sortie du Chef de l’Etat qui déplore la propension des Sénégalais à passer toute l’année à faire la fête. Invité de la radio Sudfm, il a invité Macky Sall à donner lui-même l’exemple en procédant à de véritables ruptures, conformément aux engagements pris vis-à-vis des Sénégalais.

«A mon avis, c’est lui (président Sall) qui doit donner l’exemple. Si on l’a amené pour remplacer Wade, c’est pour qu’il ne fasse pas ce que faisait Wade. Mais, depuis qu’il est là, on continue toujours de fêter deux Tabaski à la fois, on a aussi vu que le magal de Touba est devenu jour férié et d’autres fêtes encore. Or, pour qu’on travaille, il faut que le chef de l’Etat lui-même, soit le premier comme l’a démontré si bien le Président Dia.

Lu, qui n’a pas hésité à licencier son propre fils parce que, ce dernier s’est permis de venir en retard au travail». Et de conclure : «C’est le chef de l’Etat qui doit régler ces problèmes conformément à son engagement d’apporter une rupture. Au contraire, il donne des salaires faramineux à gens sans contrôler s’ils font leur travail ou pas. Le discours est bon mais il n’y a pas de suivi».

Par ailleurs, pour arriver à une «administration de développement et pas une administration de commandement», Mandiaye Gaye a invité le président de la République à instaurer plus de rigueur dans le fonctionnement de l’administration sénégalaise. Le chroniqueur n’a pas aussi manqué, sur les ondes de Sud Fm, de déplorer la multiplicité des déclarations de politique générale du gouvernement. Il a invité également le président Sall à éclairer les Sénégalais sur ses options de développement, notamment la réforme des institutions qu’il veut mener.

N’empêche, Mandiaye Gaye a tenu à saluer les efforts qui ont été faits, dans le cadre de l’enquête qui a mené à l’identification du présumé meurtrier de l’étudiant Bassirou Faye. Selon lui, c’est la première fois que la justice ait parvenu à désigner un présumé coupable pour ce genre de crime au Sénégal.

Nando Cabral Gomis

Sudquotidien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*