Manifestation contre le sommet de la Francophonie : Le commissaire Keïta dans le collimateur de la police

527995badf476bcb24aa530a5eb4931eLes activités du front contre le sommet de la Francophonie sont surveillées comme du lait sur le feu par les autorités policières. Ce qui les intrigue le plus, c’est l’implication du commissaire Cheikhna Keïta, ancien patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris) radié de la police.

Selon «Grand place», en allant répondre aux enquêteurs du commissariat central de Dakar lundi passé, Malick Noël Seck était accompagné de l’ex-commissaire, Cheikhna Keïta, et de Fatima Mbengue, la coordonnatrice du mouvement «Nittu deug (Homme de vérité). Mais si l’audition de Malick Noël Seck a porté sur l’itinéraire de leur marche, le lieu choisi pour leur sit-in et les heures de leurs différentes manifestations, celle de Fatima Mbengue a été axée sur l’implication du commissaire Cheikhna Keïta.

Les policiers veulent savoir son degré d’engagement, son rôle dans le front contre la francophonie, le nombre de ses participations dans les réunions préparatoires, note le journal. L’ancien policier pourrait même être convoqué dans les prochaines heures ou prochains jours.

Par SenewebNews

In the Spotlight

Pourquoi la Chine n’ose pas vendre la dette américaine

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

Pekin détient 1,2 milliard de dollars d’obligations américaines, mais une vente en guise de représailles nuirait à son économie. « Vous achetez nos produits, nous achetons vos obligations. » Cette règle non écrite a marqué les relations économiques [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*