Mankeur Ndiaye, Le Joker Dakarois ?

MANKEUR-NDIAYE-738Avec une présence de plus en plus effective à Dakar pour des moments politiques d’envergure, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur semble de s’ancrer à Dakar. A la demande du président ?

La note remise le 12 octobre dernier par le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur démentant la rumeur d’un soutien du président Macky Sall à son frère burkinabè n’ajoute pas à l’imbroglio de la communication gouvernementale : le gouvernement n’étant pas directement impliqué, son porte-parole n’avait conséquemment pas voix au chapitre ; il s’agissait alors d’une communication d’État réfutant des allégations prêtées au chef suprême sur un supposé soutien à une candidature d’un président d’un pays souverain. Pour la bonne entente entre les deux pays et pour les intérêts de Sénégalais de l’intérieur et de l’extérieur, la précision valait le coup et le choix de M. Mankeur Ndiaye se justifie amplement.

Déjà, le retour éventuel du sénat burkinabè était sujet à controverse, étant le probable raccourci d’une révision constitutionnelle pour mai tenir en vie l’un des plus anciens présidents ouest-africain en poste ; Macky Sall, en visite au pays des hommes intègres, avait cru devoir ajouter son grain de sel au débat, alors que la majorité des populations locales en avaient assez du plus grand déstabilisateur des pays voisins de ces trente dernières années.

La mise au point du 12 octobre dernier s’imposait alors, les choses allant crescendo au goût des Burkinabè et de certains Sénégalais d’ici et de là-bas qui craignaient des représailles de la part de ceux, nombreux, ne voulant plus voir le beau Blaise en peinture.

Il est curieux d’ailleurs de noter la présence quasi-quotidienne du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur aux côtés du président de la République ces derniers temps : après une fête de Korité notable dans sa base du Oualo, les populations de Dagana attendaient le leader qui avait permis de ruiner les espoirs du maire dans la commune et le département aux Locales de juillet dernier en limitant fortement le score de Oumar Sarr dans la région, et en permettant à la formation du chef de l’État de garder le département et Richard-Toll.

Mais surprise : Mankeur Ndiaye prie à Dakar, à la Grande mosquée, derrière le président de la République. On le retrouve tout de suite après à la table du chef de l’Etat, partageant avec son hôte les côtelettes du mouton présidentiel.

Lui ayant plus souvent la tête dans les nuages, entre deux avions, que les pieds sur le plancher des vaches suit le président comme son ombre aux condoléances présentées au nom de la Nation par Macky Sall à la famille de Samba Bâ, le samedi 11 octobre ; alors question : que fait Mankeur Ndiaye à Dakar ? Serait-il le joker que Macky Sall pourrait sortir de sa manche dans la bataille de Dakar ?

Comme dit l’autre, ce serait marcher sur ses deux jambes, l’une à l’intérieur, l’autre à l’extérieur. Surtout si la formation du président de la République chercher désespérément un candidat pour Dakar. La prouesse réussie devant le maire de Dakar pourrait également marcher contre le redoutable Khalifa Sall de Dakar.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*