Mankoo: «si Macky SALL n’organise pas des élections transparentes, nous allons le déloger »

Mankoo: «si Macky SALL n’organise pas des élections transparentes, nous allons le déloger »

Ils l’avaient promis, ils l’ont fait. Les leaders de la coalition Mankoo Wattu Senegaal ont battu le macadam, hier, dans les rues de Paris pour dire tout le mal qu’ils pensent du président Macky SALL et son régime. «La France est en train de dérouler le tapis rouge pour un président qui a fini d’installer la dictature dans son pays. Yahya JAMMEH qu’on cherche à déloger aujourd’hui, a eu le mérite d’avoir organiser des élections libres et transparentes. Contrairement à Macky SALL qui veut organiser des élections truquées en refusant de tenir compte des exigences de son opposition», lance le président du Comité d’organisation de la manifestation. Qui met en garde le chef de l’Etat contre tout tripatouillage des prochaines élections. «Mais nous tenons à dire que si Macky SALL n’organise pas des élections transparentes, nous allons le déloger du palais», menace-t-il. Avant d’ajouter : «Mon pays a mal, libérez le Sénégal ! Macky dégage. Après avoir livré Hissène HABRE et Karim WADE, Macky est venu en France pour livrer le Sénégal. Il faut que nous prenions nos responsabilités». Cette manifestation a enregistré la présence du coordonnateur du front, Mamadou Lamine DIALLO et du vice-président du parti Rewmi, Déthié FALL qui s’étaient déplacés en France pour soutenir leurs camarades

Bokk Gis-Gis France : «Macky n’est pas en visite, il est venu répondre à une convocation»

La visite d’Etat du président Macky SALL en France continue de susciter l’indignation au sein de l’opposition. Pour le représentant de la Convergence Bokk Gis-Gis à Paris, le chef de l’Etat est convoqué. «Il n’est pas en visite d’Etat en France, mais il est venu répondre à une convocation du président de la République française, François Hollande». Selon le camarade de Pape DIOP, la France a convoqué l’actuel locataire du palais de la République pour se plaindre et réclamer sa part du gâteau dans les marchés de la construction et dans l’exploitation du pétrole. «Depuis la découverte du pétrole, le gouvernement français s’est indigné du fait que tous les chantiers et marchés du pétrole ont été confiés aux Chinois et aux Américains, les amis de son frère, Aliou SALL. C’est ainsi que le président Hollande s’est plaint à maintes reprises et a convoqué le président SALL à Paris. Et on connait depuis, hier, les résultats de cette visite. Le gouvernement de Macky SALL a décidé de confier le pétrole aux sociétés françaises », révèle-t-il. Le responsable de Bokk Gis-Gis a dénoncé aussi la faiblesse de l’Etat du Sénégal face aux autorités françaises. «C’est une honte et c’est un comportement anti-républicain qu’il faut combattre à tout prix », fustige-t-il. Pour conclure le membre de Bokk Gis-Gis a appelé les Sénégalais à aller s’inscrire pour sanctionner le leader de l’Alliance pour la République (APR), aux prochaines élections. «Si on veut le départ de Macky SALL, il faut des engagements forts. Ce n’est pas seulement des marches, ni des meetings, il faut aller s’inscrire massivement sur les listes électorales. Parce que nous avons un président qui n’est pas à la hauteur », fulmine-t-il.

Déthié FALL : «Macky SALL est venu en France faire du tourisme…»

Déthié FALL n’a pas raté, hier, le président Macky SALL et son régime. Le vice-président du parti Rewmi qui prenait part à la manifestation de la coalition Mankoo Wattu Senegaal, à Paris, a taillé en pièce le leader de l’Alliance pour la République (APR). Selon le camarade d’Idrissa SECK, pendant que tous les secteurs du pays sont en crise, le chef de l’Etat se pavane à Paris pour distribuer des milliards à la France rien que pour récolter des honneurs. «Nous sommes ici pour déplorer le déplacement de Macky SALL en France. Voilà un homme qui est venu donner 400 milliards à la France juste pour les honneurs au moment où son pays souffre de tous les maux. Il est venu en France faire du tourisme au lieu de s’occuper des problèmes des Sénégalais, nous obligeant ainsi à laisser toutes nos activités pour venir dire à l’opinion nationale et internationale que ce monsieur n’est pas l’homme qu’il faut au Sénégal. Et désormais nous le suivrons partout où il ira pour lui rappeler son devoir car nous avons besoin d’une République de valeurs et non d’une République clanique et partisane qui se réduit à deux familles : les FAYE–SALL qui s’accaparent de nos ressources naturelles», dénonce le responsable de Rewmi, qui appelle tous ses camarades de l’opposition à se dresser comme un seul homme pour faire face au l’actuel régime. Non sans inviter toutes les populations à aller s’inscrire massivement sur les listes électorales pour pouvoir bouter dehors l’actuel locataire du palais de la République et sa bande aux prochaines élections présidentielles qui d’après lui, ont fini de montrer leurs limites. «L’opposition doit rester debout pour faire face à ce régime. Pour ce faire, nous devons commencer par nous inscrire massivement sur les listes électorales pour administrer un carton jaune à Macky SALL aux législatives de 2017. Nous pouvons amener Macky SALL à une cohabitation en 2017 et c’est bien à notre portée. L’opposition y travaille pour parvenir à une grande unité pour qu’on puisse lui coller un carton rouge à la présidentielle de 2019 pour qu’il parte car Macky SALL est incapable de résoudre les problèmes des Sénégalais. Faire partir Macky SALL, c’est mettre fin aux souffrances des Sénégalais», peste-t-il.

Mamadou Lamine DIALLO : «le peuple sénégalais veut récupérer son gaz et son pétrole»

Mamadou Lamine DIALLO persiste et signe. Selon le leader du Mouvement Tekki, il n’est pas question qu’Abdoulaye Daouda DIALLO organise les prochaines élections. Il l’a fait savoir, hier, lors de la manifestation de la coalition Mankoo Wattu Senegaal. «Nous sommes venus à Paris pour défendre les libertés qui sont piétinées au Sénégal, s’assurer que nous avons un processus électoral fiable. Macky SALL veut nous imposer un ministre de l’Intérieur que nous récusons et nous continuerons à le récuser pour l’organisation des élections. Nous sommes là pour dire à l’opinion nationale et internationale ce qu’est vraiment le régime de Macky SALL», déclare-t-il. Poursuivant le patron de Tekki ajoute : «Nous sommes là également pour dire à l’opinion que le peuple sénégalais veut récupérer son gaz et son pétrole et nous engagerons toutes les actions nécessaires pour y arriver».

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*