MANQUE A GAGNER DE LA SENELEC PAR AN 20 milliards imputés à la fraude

20 milliards de FCFA, c’est ce que la fraude coute à la SENELEC. Ce constat a été fait par les autorités en charge de la société lors de l’atelier de partage sur les risques d’accident en période hivernale clôturé avant-hier, jeudi à Dakar. senelec_vincent

Les autorités de la Senelec ont estimé avant-hier jeudi, lors de la poursuite de l’atelier sur les risques d’accidents électriques en période hivernale, les pertes annuelles dues à la fraude sur l’électricité à 20 milliards de FCfa. Cependant, l’installation par la Senelec d’un système de détection, les cas de fraudes sont désormais décelables à 82%, selon les responsables de Senelec.

Toutefois, la société reconnaît qu’elle a une part de responsabilité dans ces exactions surtout du fait de l’inadéquation des systèmes de mesure, l’implication des agents et la prise en compte de prestataires ayant quitté le service et qui continuent d’exercer dans l’anonymat. Par ailleurs, il est question pour les responsables de Senelec, de porter le débat à l’Assemblée nationale pour une « criminalisation » de la fraude sur l’électricité.

Les responsables de la SENELEC ont par ailleurs invité les consommateurs à comprendre les défauts d’approvisionnement dont ils soutiennent que dans une certaine mesure, ils ne relèvent pas de leur domaine de compétence. A leur avis, la société dispose d’une production suffisante pour satisfaire la demande. Mais les manquements notés dans le système de distribution sont liés souvent à des problèmes de maintenance, qui nécessite un temps assez long du fait de la détection manuel de la panne, du fait de la non existence de matériel permettant une détection rapide de la défaillance.

L’atelier a été aussi l’occasion pour les journalistes et autres associations de consommateur de décrier le système de  communication défectueux de la société et les exactions dont sont souvent victimes les clients. Il a été annoncé des mesures d’informations visant à améliorer l’image de la société ternie par les manquements répétitifs dans le système de distribution.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*