Marche du pds et du peuple du 21 novembre 2014 ou le réveil patriotique contre le tribalisme politique, totalitaire : communiqué du Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal-XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW

ob_0e8eb3_ob-063ae5-ob-e28755-conscience-patriotLe Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal, XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW s’insurge contre l’interdiction de la marche du pds et du peuple.
Le Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal, XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW, soucieux du respect des lois fondamentales, s’inscrit en porte à porte faux contre l’interdiction sans cause réelle de la marche pacifique du pds et du peuple, prévue le 21 novembre 2014
Pour commencer, rien ne justifie l’interdiction abusive, illégale de la marche du pds et du peuple. Cette censure n’en est pas une. C’est une religion chez Macky Sall, le fraudeur nègre de service. Nous la déclarons solennellement nulle et non avenue. Sans la liberté, on ne peut rien construire de solide.
Macky Sall continue sa trajectoire totalitaire de campagne électorale permanente, déguisée, déloyale au nom d’une appropriation obscure pour faire oublier ses propres promesses électorales qu’il tente d’absoudre par l’esclandre de la francophonie, l’autre version colonialiste tempérée, estampillée : « développement économique, paix ». Mon œil ! Macky Sall, qui défendait hier, urbi orbi des valeurs démocratiques l’interdit systématiquement par l’entregent de ses préfets, passés maîtres des auxiliaires de service, toujours au garde-à-vous. Peut-on vouloir quelque chose et son contraire ?
Quand la république est menacée par la tyrannie et l’arbitraire, nul n’a le droit de se compromettre au risque de la trahir par le silence complice et coupable.
Le 21 novembre 2014, tous debout en bloc monolithique, unitaire contre le totalitarisme !
Macky Sall porte l’entière responsabilité, de ce qui pourrait arriver à Abdoulaye Wade.
Qu’il se dise pour dit !
Pour tout citoyen libre, il n’y a pas d’âge pour faire triompher les idéaux de la démocratie et les libertés fondamentales. C’est le cas d’Abdoulaye, ancien président de la république du Sénégal. Avec ou sans autorisation, la marche aura lieu à date échue, le 21 novembre 2014.
Tous debout contre l’impunité ! Le droit inaliénable de marcher n’est pas négociable.
Entre la liberté et l’esclavage, il n’y a pas de compromis.
Les manifestations inscrites dans la constitution ne peuvent servir de délits d’opinons ou de troubles à l’ordre publique. S’il y a quelqu’un qui trouble l’ordre public, c’est bien Macky Sall.
Abdoulaye Wade et le peuple doivent marcher le jour J avec un Grand « J ». Que tous ceux qui le désirent, le fassent massivement, le 21 novembre 2014 !
Le Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal, XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW, condamne fermement cette interdiction totalement illégale et invite les autorités sénégalaises à revenir à de meilleurs sentiments, en l’autorisant sans conditions.
Ahmadou Diop, coordonnateur du Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal, XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW

In the Spotlight

« Nous n’avons pas annulé l’arrêté Ousmane Ngom »

by bishba in ACTUALITE 0

 A la suite de la publication d’un article de presse intitulé « La Cour suprême enterre l’arrêt Ousmane Ngom », la haute juridiction a tenu à apporter les précision suivantes : «La cour a annulé l’arrêté du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*