MARCHE – Pds, Bokk gis-gis, Ucs … contre la gestion de Macky Sall : Retrouvailles libérales… dans la rue

Marche Pds, Bokk gis-gis, Ucs contre la gestion de Macky Sall
Marche Pds, Bokk gis-gis, Ucs contre la gestion de Macky Sall
Marche Pds, Bokk gis-gis, Ucs contre la gestion de Macky Sall

L’opposition marchera cet après-midi de la Place de l’Obélisque à la Poste de Médina, en passant par la Rts, de 14 heures à 17 heures. Une manifestation qui va marquer des retrouvailles libérales dans la rue avec la participation confirmée de Bokk gis-gis de Pape Diop, de l’Ucs de Badoulaye Baldé, entre autres. Alors que le nouvel opposant, Idrissa Seck et son parti, Rewmi, maintiennent le suspense.

L’opposition n’aura pas besoin de braver matraques et gaz lacrymogènes pour déverser la «colère du Peuple» sur les rues de Dakar, cet après-midi. Le préfet de la ville de Dakar, Alioune Badara Diop, ne s’est finalement pas opposé à la marche de l’opposition.

Hormis l’horaire de la marche, l’itinéraire reste inchangé malgré les craintes de troubles à l’ordre public agité ça et là. L’initiative pour le rassemblement populaire (Irp/Boolo taxawu askanwi), coalition regroupant le Pds et ses alliés de l’opposition, va donc parader cet après-midi comme prévu sur l’axe Place de l’Obélisque-Triangle Sud-Poste Médine.

Toutefois, ce sera de 14 heures à 17 heures et non de 15 heures à 19 heures comme voulu par les manifestants, précise le responsable de la communication du Parti démocratique sénégalais, Mayoro Faye, qui souligne que «c’est le seul changement noté».

Idrissa Seck maintient le suspense

Par ailleurs, en dehors des initiateurs à savoir les partis qui composent l’Irp (Pds, Aj/Decroix, Psd/jant bi, Elan de Sitor Ndour), d’autres franges de l’opposition ont confirmé leur participation à la marche. Il s’agit de l’Union pour le renouveau démocratique (Urd) de Djibo Kâ, ainsi que d’autres formations nées des flancs des Libéraux :

Union centriste du Sénégal (Ucs) de Abdoulaye Baldé, et Convergence démocratique/Bokk gis-gis de Pape Diop. Ces derniers ont décidé de taire leurs divergences pour se liguer contre le régime de Macky Sall et ses «dérives récurrentes» relatives, dit-on, «à la cherté de la vie, à la pénurie d’eau à Dakar, aux nombreux marchés de gré-à-gré, au chômage des jeunes, et aux nombreux cas de prisonniers politiques».

Des retrouvailles libérales… dans la rue qui n’ont rien à voir, pour le moment, avec celles prônées par le Pape du Sopi, Abdoulaye Wade. Ce sera donc une opposition sans Idrissa Seck- qui y est depuis quelques semaines- qui, pourtant, a été «démarché» par les initiateurs de la marche. Le leader de Rewmi maintient toujours le suspense sur sa probable participation à la procession et les Libéraux disent attendre sa confirmation.

tndiaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*