Marius Bassène : « C’est un DG par défaut qui est derrière cette campagne, mais c’est peine perdue… »

La sortie des jeunes de l’Alliance pour la république(Apr) de Pikine, qui souhaitent sur lancer une pétition de 100.mille signatures pour exiger la démission du ministre de la Jeunesse Benoit Sambou n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd.marius bassene

Dans le cercle du ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la promotion des valeurs civiques,  c’est un « groupuscule » de personnes dirigé par le Directeur de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes des banlieues (Anejb)qui est derrière cette campagne qui est loin de prospérer. «  Mais c’est peine perdue. Nous savons que c’est un DG par défaut, incapable de régler les problèmes des jeunes des banlieues. Sachant bien ses limites il s’en prend inutilement à quelqu’un qui travaille, en l’occurrence le ministre Benoit Sambou », croit savoir, Marius Bassene, chef de cabinet  du ministre de la jeunesse.

Selon M Bassene, le DG de l’Anejb, Pape Ndong,  pour ne pas le citer a atteint ses bornes, alors qu’il n’a même pas duré à la tête de cette structure importante consacrée aux jeunes « C’est son habitude. Mais le temps n’est pas aujourd’hui au déballage inutile. Il devait se consacrer à travailler comme le fait Benoît Sambou pour satisfaire les besoins des jeunes. Mais hélas !, il cache ses insuffisances derrière des dénigrements qui vont sans doute tomber sur sa tête. D’ailleurs, nous le prévenions que c’est peine perdue. Il fera mieux de travailler au lieu de s’adonner  à cet exercice suicidaire s’il  souhaite vraiment devenir ministre. Mais pas en étalant ses carences qu’il aura une promotion. L’Apr est un parti de gens honnêtes, travailleurs, et non un endroit où on fait la promotion des gens qui passent tout leur temps parler seulement. L’heure est au travail » conclut notre interlocuteur.

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*